"Endurance, force musculaire et mental" : à quoi sert la testostérone, substance à laquelle Paul Pogba a été contrôlé positif ?

L'international français de la Juventus Turin Paul a été suspendu à titre provisoire après avoir fait l'objet d'un contrôle antidopage positif. Explications avec un médecin du sport.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Paul Pogba lors de l'élimination de l'équipe de France à l'Euro contre la Suisse en huitièmes de finale, le 28 juin 2021 (FRANCK FIFE / POOL)

"Il y a quasiment 100% de chances que la contre-expertise confirme la première expertise", a estimé ce lundi soir sur franceinfo le médecin du sport et spécialiste des questions de dopage Jean-Pierre de Mondenard, alors que l'international français de la Juventus Turin Paul Pogba a été suspendu à titre provisoire après avoir fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à la testostérone.

>> Football : Paul Pogba, du triomphe bleu à la descente aux enfers

L'international français de la Juventus de Turin est suspendu à titre provisoire après un test positif à la testostérone, le 20 août dernier, à l'issue du match entre Udine et la Juventus, pour la 1re journée du championnat d'Italie, durant lequel il n'est pas entré en jeu. 

Selon le médecin, "la testostérone est un produit phare du dopage" et a commencé à être ingurgité par des sportifs "dans les années 40". "Cela permet d'accroitre la masse musculaire, d'augmenter la capacité à s'entrainer, de faciliter la récupération, de stimuler la volonté et l'agressivité, de faire reculer le seuil de la fatigue et de faciliter la guérison des blessures musculo-tendineuses", explique le médecin du sport. "Cela joue sur l'endurance, sur la force musculaire et sur le mental", ajoute-t-il.

Un gel de testostérone ?

"Quand on est contrôlé positif à la testostérone, on n'attend pas la contre-expertise, d'où la suspension de Paul Pogba", insiste le spécialiste, qui estime toutefois qu'il est "possible" que le joueur "ait été massé avec un gel de testostérone et que ça a dépassé le seuil autorisé"

"Il faut pouvoir prouver comment c'est arrivé dans le corps du sportif", termine le médecin : "Si le laboratoire l'a révélé, c'est qu'elle est exogène, c'est-à-dire que ce n'est pas lui qui la fabrique. Pour pouvoir dire que vous avez été contaminés à votre corps défendant, il faut toujours pouvoir dire de quelle manière". 

"En attendant les contre-analyses, on ne peut pas avoir un avis sur les résultats. Ce qui est sûr, c'est que Paul Pogba n’a jamais voulu enfreindre une règle", réagit ce lundi soir l'avocate du footballeur, Rafaela Pimenta, auprès de la direction des sports de Radio France.

Si la contre-expertise de son échantillon B confirme la présence de métabolites de testostérone, le milieu de terrain est passible d'une suspension de quatre ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.