Des supporters de foot écossais jettent des faux yeux sur la pelouse pour se moquer d'un joueur borgne

Le club de Falkirk s'est excusé, mais risque une sanction.

Le joueur de football nord-irlandais Dean Shiels lors d\'un match avec Dundalk contre l\'AZ Alkmaar, le 24 novembre 2016 à Dublin (Irlande).
Le joueur de football nord-irlandais Dean Shiels lors d'un match avec Dundalk contre l'AZ Alkmaar, le 24 novembre 2016 à Dublin (Irlande). (PAUL FAITH / AFP)

La plaisanterie n'a pas fait rire grand monde. Des supporters du club écossais de Falkirk ont lancé des faux yeux sur le terrain lors d'un match de deuxième division à Dunfermline, mardi 2 janvier, pour se moquer d'un joueur adverse qui est borgne. Le club s'est excusé, mais risque une sanction de la fédération écossaise.

"Le Falkirk FC s'excuse sans réserve pour le comportement odieux d'un petit nombre de personnes, a expliqué le club dont les supporters ont lancé ces faux yeux sur son site (en anglais). Le club condamne sans réserve et dans les termes les plus vifs les abus dont Dean Shiels a été victime."

La maltraitance envers toute personne handicapée est tout simplement inacceptable et le fait qu'elle ait eu lieu dans un contexte sportif marqué par des rivalités n'est pas une excuse.Le Falkirk FCdans un communiqué

Le Falkirk FC assure que "nous ne permettrons pas que ce comportement honteux se répète".

"Ça arrive chaque semaine !"

Dean Shiels, 32 ans, a perdu la vue d'un œil lors d'un accident domestique à l'âge de huit ans, ce qui ne l'a pas empêché de devenir professionnel et même international nord-irlandais.

Ce n'est pas la première fois cette saison que son handicap est au cœur d'une polémique avec Falkrik. Lors d'un précédent match contre Dunfermline en octobre, deux joueurs s'étaient moqués de l'infirmité de leur adversaire, qui venait d'écoper d'un carton rouge. Joe McKee a été suspendu pour quatre matchs, Kevin O'Hara pour huit.

Et ce n'est pas la première fois que le joueur est la cible de moqueries, même si elles n'avaient jamais pris cette forme. "Il a joué le derby d'Edimbourg et c'est arrivé, c'est arrivé à St Mirren – ça arrive chaque semaine", a déploré le père de Dean Shiels dans une interview à la BBC"Ce n'est pas gentil pour un garçon qui a réussi à faire carrière dans le football professionnel, ce qui est fantastique pour quelqu'un avec son handicap."