Coupe de la Ligue : sans le PSG, "il y aura plus de suspense que d'habitude, ça va nous faire une très belle finale"

La finale de la Coupe de la Ligue opposera samedi soir Strasbourg à Guingamp dans un stade Pierre Mauroy à guichets fermés. "C'est un grand succès populaire", s'est félicité le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP) Didier Quillot, invité sur franceinfo.

Le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP), Didier Quillot, ci-contre en 2018.
Le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP), Didier Quillot, ci-contre en 2018. (MICHEL VIALA / MAXPPP)

Le directeur général de la Ligue de football professionnel (LFP), Didier Quillot, a estimé samedi 30 mars sur franceinfo qu'il y aurait "plus de suspense que d'habitude" à l'occasion de la finale de la Coupe de la Ligue qui se joue ce soir sans le PSG, pour la première fois depuis six ans. Les Parisiens, tenants du titre depuis 2014, ont en effet été sorti par Guingamp à la surprise générale. Les Bretons ont également éliminé Monaco. De son côté, Strasbourg a sorti Marseille et Lyon. "Le suspense ce soir sera très important avec deux clubs soutenus par de magnifiques supporters, ça va nous faire une très belle finale !", assure Didier Quillot. "C'est un grand succès populaire, nous jouerons à guichets fermés au stade Pierre Mauroy de Lille. On est 'sold out' depuis près de deux mois", s'est-il félicité. 

Ce sont deux clubs français ancrés dans leur territoire. Il y aura 25 000 supporters strasbourgeois au stade, 15 000 Guingampais, deux fois la population de la ville !Didier Quillotà franceinfo

Selon Didier Quillot, l'image de la Coupe de la ligue, souvent critiquée ces dernières années pour son manque d'intérêt et le manque d'implication des équipes qui la disputent, s'est améliorée. "On a essayé d'en faire la Coupe de l'innovation, à côté de sa grande sœur la coupe de France, qui est la coupe de la tradition, a-t-il expliqué. On a innové sur les règlements sportifs [pas de prolongations mais une séance de tirs aux buts en cas d'égalité à la fin du temps réglementaire, sauf pour la finale, où les prolongations font leur réapparition, NDLR], sur les stades, en allant à la rencontre des territoires, en jouant les finales en province dans les stades construits pour l'Euro 2016. On est allé à Lyon, à Bordeaux, et désormais à Lille", a-t-il souligné. "Je crois que cette coupe n'est plus moquée, et elle donne un accès direct à la Ligue Europa. Par ailleurs, elle est très bien dotée financièrement", a rappelé Didier Quillot.