Coupe de France de football : Pontivy, capitale des 32es de finale

C’est un petit exploit. Les deux clubs de Pontivy (Morbihan) sont en effet qualifiés pour les 32e de finale de la Coupe de France et défieront chacun un club de Ligue 1. En ville, c’est l’effervescence.

FRANCE 2

La mairie de Pontivy (Morbihan) ne voulait pas faire de jaloux. Elle affiche une banderole d’encouragement pour les jaunes du Stade Pontivyen et une autre avec les verts de la Garde Saint-Ivy. Les deux clubs de la petite ville sont en 32es de finale contre deux équipes de Ligue 1, une première dans l’histoire de la Coupe de France. Le temps d’un week-end, les supporters ont décidé d’oublier leur rivalité. L’histoire sépare pourtant les deux clubs depuis près de cent ans. La Garde Saint-Ivy est le club catholique. Le Stade Pontivyen est le club laïc. Ces différences sont oubliées aujourd’hui. Sur la devanture des boutiques, les maillots des deux équipes se côtoient. Les commerçants ont même décidé d’imprimer de t-shirts floqués de deux écussons.

Les supporters ne se font pas beaucoup d’illusions

Reste que les deux clubs amateurs de cinquième division ont peu de chance face aux deux géants de Ligue 1. Contre le Paris Saint-Germain, l’entraîneur de la Garde Saint-Ivy l’assure : ses joueurs feront tout pour briller. Les supporters ne se font, quant à eux, pas beaucoup d’illusions. Aucun des deux matches n’aura lieu à Ponitvy. Samedi 5 janvier dans la soirée, les jaunes joueront à Guingamp (Côtes-d’Armor). Dimanche 6 janvier, les verts seront à Lorient (Morbihan).

Le JT
Les autres sujets du JT
Des écharpes du Stade Pontivyen et de la Garde Saint-Ivy (Morbihan).
Des écharpes du Stade Pontivyen et de la Garde Saint-Ivy (Morbihan). (FRANCE 2)