Cet article date de plus d'un an.

Coupe de France : Annecy crée l'exploit en éliminant Marseille et rejoint Lyon, Nantes et Toulouse en demi-finales

L'Olympique de Marseille a été défait à domicile par le club de deuxième division aux tirs au but, mercredi.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le Marseillais Alexis Sanchez a manqué son pénalty face à Annecy lors du quart de finale de la Coupe de France, au Vélodrome, le 1er mars 2023. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Ambiance glaciale au Vélodrome. Après avoir éliminé le Paris Saint-Germain au tour précédent (2-1), l’Olympique de Marseille s'est incliné aux tirs au but face à Annecy (2-2, 7-6 t.a.b), mercredi 1er mars, en quarts de finale de la Coupe de France. Après l'Olympique lyonnais, le FC Nantes et le Toulouse FC, c'est donc l'étonnante formation annécienne, pensionnaire de Ligue 2, qui valide son coupon pour le dernier carré de la compétition. Mené 1-0 à pause, le club pensionnaire de Ligue 2 a un temps pris l’avantage grâce à des buts de Moise Sahi Dion (53e) et de Kevin Mouanga (59e), avant de concéder le lob égalisateur du jeune marseillais François Regis Mughe dans les tout derniers instants de la rencontre (90+6e).

Sans complexe, devant plus de 60 000 personnes présentes au stade Vélodrome, les Annéciens n’ont pas tremblé lors de la séance de tirs au but, malgré une première tentative manquée. C'est le malheureux Leonardo Balerdi, après un échec de Nuno Tavares, qui a finalement scellé le sort du club olympien, ne trouvant pas le cadre sur l'ultime tentative de la rencontre. Une nouvelle désillusion qui vient assombrir la saison marseillaise.

La Ligue 1 comme seul espoir

Face à Tottenham déjà, mardi 1er novembre, lors de la sixième et dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions face à Tottenham, les Olympiens avaient tout perdu dans les ultimes secondes de la partie sur un but cruel de Pierre-Emile Hojbjerg (90e+5). Derniers du groupe D, ils ne se disputeront finalement pas la moindre compétition européenne. Une troisième participation consécutive en C1 et la même issue. 

Après cette nouvelle déconvenue en Coupe de France, l'Olympique de Marseille n'a désormais plus que la Ligue 1 à disputer. Dauphins du Paris Saint-Germain, les Olympiens ont le droit de pouvoir encore rêver du titre de champions de France. Mais la gifle subie au Vélodrome face au rival parisien (0-3), dimanche 26 février, a corsé la situation. Distancés de huit longueurs par le club de la capitale, l'Olympique de Marseille doit désormais aussi garder un œil dans son rétroviseur. Un rebond à l'image de celui qui avait suivi la désillusion en Ligue des champions (six victoires consécutives en championnat) sera indispensable pour tenir la cadence imprimée par ses deux poursuivants, le RC Lens et l'AS Monaco, et continuer à rêver du sacre. Le premier depuis 2010. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.