Michel Platini : le "Fifagate" relancé

Depuis 24 heures, le "Fifagate" et Michel Platini sont de nouveau au cœur de l’actualité.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Rebondissement trois ans après l’affaire. Depuis 24 heures, c’est sur le terrain de la communication que tout s’est joué. Premier acte, l’avocat de l’ancien patron du football européen annonce que son client est blanchi. Il s’appuie sur un courrier envoyé par la justice suisse, mettant hors de cause Michel PlatiniPour l’instant, il est témoin assisté dans une procédure ouverte contre Sepp Blatter, l’ancien président de la FIFA. Entre 1998 et 2002, Michel Platini est le conseiller de Sepp Blatter. Il touche 1,8 million d’euros pour son travail, mais le paiement a lieu en 2011 et sans contrat écrit.

"L'affaire Platini n'est pas définitivement terminée"

La justice suisse soupçonne un paiement déloyal. Michel Platini a toujours crié au complot orchestré par Sepp Blatter. Parallèlement à la justice pénale, la justice sportive l’a suspendu jusqu’en octobre 2019 de toute activité liée au football. Pour lui, cette sanction n’a désormais plus lieu d’être. Ce samedi 26 mai au matin, la FIFA a réagi avec fermeté. Plus tard dans la journée, le ministère public de la Confédération helvétique a quant à lui prévenu que "l'affaire Platini n'est pas définitivement terminée."

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Platini participe à une conférence de presse consacrée à l\'Euro 2016, le 10 juin 2015, à Paris.
Michel Platini participe à une conférence de presse consacrée à l'Euro 2016, le 10 juin 2015, à Paris. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)