Cet article date de plus de six ans.

Fifa : la justice suisse enquête sur 53 cas suspects de blanchiment d'argent

La Suisse a adopté il y a quelques années un arsenal juridique pour lutter contre le blanchiment d'argent, dont étaient souvent accusées ses banques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme manifeste devant le siège de la Fifa, touchée par un scandale de corruption, le 4 juin 2015, à Zurich (Suisse). (ARND WIEGMANN / REUTERS)

A chaque jour sa révélation dans l'immense scandale qui secoue la Fifa. La justice suisse a annoncé, mercredi 17 juin, qu'elle enquêtait sur 53 cas suspects de blanchiment d'argent dans le cadre du volet sur l'attribution des Coupes du monde 2018 (Russie) et 2022 (Qatar).

"Les banques ont fait leur devoir"

"Quelque 104 relations d'affaires bancaires sont sous enquête, et partiellement, en sus, les banques ont signalé au bureau antiblanchiment quelque 53 cas suspects", a dévoilé Michael Lauber, procureur général de la Confédération helvétique. Les banques "ont fait leur devoir", a-t-il souligné, ajoutant que l'enquête sera "longue".

La Suisse a adopté il y a quelques années un arsenal juridique pour lutter contre le blanchiment d'argent, dont étaient souvent accusées ses banques. La loi antiblanchiment en vigueur oblige désormais les établissements à signaler les comptes suspectés de servir à blanchir de l'argent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Corruption à la Fifa

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.