Cet article date de plus de neuf ans.

Chouette, l'équipe de France quitte Donetsk !

Pour leur dernier match de poule, les Bleus changent de stade et de ville. Ils ont quitté la triste Donetsk pour Kiev, la capitale ukrainienne. FTVi vous dit pourquoi ce changement d’air est une bonne chose. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les joueurs de l'Equipe de France à leur descente d'avion à Kiev (Ukraine), le 18 juin 2012. (FRANCK FIFE / AFP)

Pour leur dernier match de poule, les Bleus déménagent provisoirement. Ils ont quitté la triste ville ukrainienne de Donetsk pour la capitale, Kiev, où ils affronteront mardi 19 juin la Suède. FTVi vous dit pourquoi ce changement d’air est une bonne chose. 

• Difficile de faire plus morose que Donetsk

Journalistes et supporters sur place sont unanimes : on s’ennuie ferme dans la capitale régionale du Donbass. Bien loin de l’effervescence que connait Kiev justement, ou encore Varsovie (Pologne), Donetsk semble passer à côté de la fête. Les habitants se font très discrets. Pas de maillots dans les rues, peu d'affiches, de rassemblements ou d'écrans géants. Selon Cédric Gras, président de l'Alliance française de Donetsk interrogé par RMC Sports, il y a plus d'ambiance les soirs de match de l'équipe locale du Shakhtar Donetsk que lors de l'Euro. Une raison à ce manque d'engouement : beaucoup d'habitants ont quitté la ville. Les jeunes Ukrainiens sont déjà en vacances, et leurs parents ont choisi les semaines de l'Euro pour partir et ainsi éviter les bouchons et les possibles débordements. Résultat, la ville semble insensible à la fièvre de la compétition.

• A Kiev, les supporters suédois vont assurer le spectacle

Les Suédois sont près de 20 000 à avoir envahi la capitale ukrainienne depuis le début de l'Euro. Cette "armée jaune" a installé son campement sur une île au cœur de la ville, et donne de la voix à chaque sortie de son équipe. Malheureusement pour eux, leurs héros sont déjà éliminés et jouent leur dernier match face à la France mardi 19 juin. S'il n'y a plus d'enjeu, tous promettent tout de même d'encourager jusqu'au bout les coéquipiers d'Ibrahimovic. Cela promet donc une plus chaude ambiance que lors des matchs face à l'Angleterre ou même l'Ukraine. 



Les Français peuvent espérer de leur côté plus de supporters qu'à Donetsk, où ils n'étaient pas plus d'un millier lors du match face à l'Ukraine, et 2 000 pour la rencontre face à l’Angleterre. La liaison Paris-Kiev étant plus aisée que Paris-Donetsk, venir soutenir les Bleus sera donc plus facile.

• Les conditions climatiques moins rudes

Elles seront bien meilleures. Les Bleus jouent le soir (20h45), pour la première fois depuis le début de L'Euro. Il fera donc moins chaud que lors des matchs joués à 18 heures où la température a parfois atteint les 32°C à l’ombre, avec un taux d’humidité de 75%. Le jeu devrait être plus rapide que lors du match contre l'Angleterre, où les Bleus avaient souffert de la chaleur.

• En centre ville, au contact des supporters 

"Les chambres ne sont pas extra mais ça nous suffit, détaillait, selon 20 Minutes, Franck Ribéry à son arrivée en Ukraine. On est là pour dormir. Ça fait penser à un centre de formation." L'ultra-moderne mais tout de même austère centre d'entraînement du Shakhtar Donetsk a pu peser sur le moral de l'Equipe de France. Les Bleus le quittent pour un hôtel du centre ville de Kiev (lien en anglais). Mais attention, pas question de retomber dans les travers de 2010 avec le Pezula Resort des Bleus qui avait fait polémique, comme le rappelle RTL. L'objectif est surtout de sentir l'engouement du public pour ce championnat d'Europe et de rencontrer plus facilement leurs supporters. Ce sera également dans cet hôtel que les Bleus seront autorisés à revoir leurs compagnes pour la première fois depuis le début de la compétition.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Foot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.