Mondial des clubs : Six titres au compteur et un Grand Chelem historique pour le Bayern Munich

Une couronne de plus pour le Bayern ! Victorieux de la finale du Mondial des clubs 1-0 face aux Tigres de Monterrey, le club allemand vient de remporter un sixième titre consécutif. Un Grand Chelem historique pour le Bayern qui semble intouchable à quelques jours des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 6 min.
Les joueurs du Bayern Munich lors de la demi finale du Mondial des clubs face à Al-Ahly Le Caire, le 8 février 2021.  (KARIM JAAFAR / AFP)

Être vainqueur d'une compétition est désormais devenu banal pour le Bayern Munich. Une succession de titres nationaux, européens et internationaux place le club Allemand sur le toit du monde. Malgré une saison 2019-2020 perturbée par la pandémie de Covid-19, le club bavarois a surfé sur les succès jusqu'à aujourd'hui, en empochant un sixième titre d'affilée. Un série unique et historique. 

• 16 juin 2020 : Bundesliga 

Depuis la saison 2011-2012, personne n'arrive à le détrôner : le Bayern Munich survole la Bundesliga. Malgré une saison 2019-2020 entrecoupée en raison de la crise sanitaire, le club Bavarois n'a pas flanché. Sur les trente-quatre journées de championnat, le club a totalisé vingt-six victoires pour seulement quatre défaites et quatre nuls. En tête de la Bundesliga au soir de la sixième journée de championnat, le Bayern peine pourtant à enchaîner. L'entraîneur d'alors, Niko Kovac désormais à Monaco, est limogé au lendemain de la 10e journée du championnat après une lourde défaite 5-1 face à Francfort. Remplacé par Hans-Dieter Flick, la formation munichoise rafle tout depuis. Une semaine après son arrivée en tant que nouvel entraîneur, les hommes de Flick s'imposent 4-0 face à Dortmund. Le ton est donné. Le Bayern retrouve la première place du classement lors de la 20e journée, sans plus jamais la quitter. Au terme de la saison, le club devance son dauphin, le Borussia Dortmund, de 13 points. Tenant du titre depuis huit saisons consécutives, le Bayern semble une fois de plus bien parti pour remporter le championnat allemand. 

• 4 juillet 2020 : Coupe d'Allemagne 

La formation munichoise était la grande favorite. Elle n'a pas déçu. En grande partie grâce au talentueux Lewandowski. En finale de la Coupe d'Allemagne, le Bayern Munich s'est imposé 4-2 face au Bayer Leverkusen. C'était en quelque sorte, un entraînement pour les hommes de "Hansi" avant la grande finale de la Ligue des Champions. Tout au long du match, le géant de Bavière a déroulé tranquillement face à Leverkusen. Et une fois de plus, Robert Lewandowski n'a pas fait dans la demi-mesure pour son cinquantième but de la saison. L'attaquant Polonais a voulu marqué le coup en enchaînant un contrôle avec une frappe des 30 mètres pour finir dans les filets du malheureux Lukás Hrádecky. Et comme si cela ne suffisait pas, Lewandowski a signé un doublé lui permettant de dépasser la barre ahurissante des 50 réalisations sur une saison. Un nouveau chef-d'œuvre pour la star bavaroise qui permet ainsi au Bayern Munich de remporter sa 20e Coupe d'Allemagne.

• 23 août 2020 : Ligue des Champions 

Un peu plus d'un mois après la Coupe d'Allemagne, le Bayern Munich se retrouve une fois de plus en finale. Cette fois-ci, il s'agit de la Ligue des Champions. Un match de taille face au Paris Saint-Germain qui espère aller chercher un premier titre dans la plus grande compétition européenne. L'enjeu est colossal pour les Allemands : faire oublier la saison précédente où ils avaient été évincés dès les huitièmes de finale de la compétition (0-0 au match aller, défaite 3-1 au match retour face à Liverpool, ndlr). La finale est donc lancée, ce 23 août 2020 à l'Estádio José Alvalade de Lisbonne. Une rencontre suffocante, mais sans but. Jusqu'à la lumière de Kingsley Coman. Le milieu fait enfin respirer son club Bavarois. Mais ironie du sort, pour les Parisiens qui voient le titre s'éloigner, en plus de donner l'avantage au Bayern, Coman est un pur produit du centre de formation du PSG. De quoi satisfaire encore plus les hommes de "Hansi". Ce seul et unique but du match est également le 500e du club allemand en Ligue des Champions. Invincible, le Bayern Munich ajoute alors une sixième étoile à son maillot, en s'imposant 1 à 0.

• 24 septembre 2020 : Supercoupe d'Europe

Le Bayern et les prolongations en finale de Supercoupe d'Europe ? C'est une habitude. Souvenez-vous en 2013 lors de la finale face à Chelsea. Le Bayern avait d'abord poussé jusqu'aux prolongations avant d'en arriver aux tirs au but. La formation bavaroise s'était finalement imposée 5-4. Un scénario qui semble se répéter en 2020, enfin presque. Fin du temps additionnel et un but partout. Les prolongations sont donc inévitables. Un match interminable. Mais finalement pas de séance de tirs au but cette fois-ci. Un but à la 104e minute de jeu de Javi Martínez qui délivre le Bayern. Martínez, encore lui, qui avait déjà marqué en 2013 pendant les prolongations. Comme quoi, l'histoire se répète. Une satisfaction pour le milieu de terrain devenu défenseur central : "Je veux toujours donner 100% au Bayern et je l’ai montré ce soir. Même si je ne joue que 10 ou 15 minutes, j’essaie d’aider l’équipe et je l’ai fait aujourd’hui avec mon but. Je suis vraiment heureux d’avoir décroché ce trophée pour la deuxième fois. J’avais aussi marqué en 2013, donc c’est une très belle soirée." Même fin donc qu'en 2013. Le Bayern s'impose et remporte la Supercoupe d'Europe face à Séville qui s'incline pour la cinquième fois d'affilée dans cette compétition.

• 30 septembre 2020 : Supercoupe d'Allemagne 

Seulement six jours après la Supercoupe d'Europe, le Bayern Munich n'est pas rassasié. Un match placé sous le signe de la revanche. Alors que le Bayern s'était incliné 2-0 face au Borussia Dortmund l'année précédente, pas question de répéter la même erreur. C'est donc comme un air de déjà vu qui plane sur cette finale de Supercoupe d'Allemagne. À l'aise, le Bayern déroule tranquillement son football, menant rapidement 2 à 0. Mais la remontada des hommes de Lucien Favre (entraîneur de Dortmund de 2018 à 2020, ndlr) relance la partie. Le suspense, relancé, est total. À égalité, la fin du match est intense, et irrespirable entre les deux équipes. Puis arrive la délivrance. Ce but de Joshua Kimmich à la 82e. Un cadeau pour ses coéquipiers, mais aussi son entraîneur. "La façon dont il a marqué le but est ce qui le rend si spécial, car il n'abandonne jamais. Il s'est donné à fond ce soir" lançait Hans Flick à l'issue de la rencontre. Encore victorieux, le Bayern s'impose 3-2 face à son grand rival et le club bavarois remporte pour la huitième fois de son histoire la Supercoupe d'Allemagne.

11 février 2021 : Mondial des clubs

"Kolossal". Ce mot allemand, qui n'a pas besoin d'être traduit, résume à lui seul la performance du Bayern Munich. Après avoir remporté la Bundesliga, la Coupe d'Allemagne, la Ligue des champions, la Supercoupe d'Allemagne et la Supercoupe d'Europe, le club allemand s'offre la Coupe du monde des clubs ce jeudi 11 février. Dans une rencontre maîtrisée, les hommes d'Hans-Dieter Flick sont venus à bout des Tigres grâce à un but de Benjamin Pavard, à l'heure de jeu. Un coup dur pour le club mexicain, amené par son buteur André-Pierre Gignac, qui ne parvient pas à revenir au score. L'arbitre siffle la fin du match et le club bavarois remporte son sixième titre de la saison. Seul le FC Barcelone de Pep Guardiola avait établi une telle performance, en 2009. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bayern Munich

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.