Cet article date de plus de cinq ans.

Fifa/corruption : Rafael Callejas plaide coupable

Rafael Callejas, ex-président du Honduras et ex-président de la Fédération hondurienne de football a plaidé coupable lundi à New York pour conspiration à des fins de fraude, racket et blanchiment d'argent dans le cadre du scandale de corruption visant la Fifa. Callejas, 72 ans, président du Honduras de 1990 à 1994 et ancien membre de la Commission marketing et télévision de la Fifa, est accusé par la justice américaine de huit faits de fraude, racket et blanchiment d'argent. Sa peine sera prononcée le 5 août.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Coupable", a calmement répondu Rafael Callejas au magistrat de la Cour, Robert Levy. Dans le cadre de sa décision de plaider coupable, l'ancien chef de l'Etat s'est engagé à verser 650.000 dollars, dont il devra payer 180.000 dollars d'ici une semaine, le solde devant lui être payé dans les douze mois. "Je savais que c'était malhonnête", a déclaré Rafael Callejas, en référence à ces pots-de-vin reçus en échange de l'attribution à Media World, une entreprise basée en Floride, des droits de diffusion télévisée et des droits commerciaux des matchs qualificatifs du Honduras pour les Coupes du monde 2014, 2018 et 2022. La justice américaine accuse M. Callejas d'avoir ainsi encaissé 1,6 million de dollars entre mars 2011 et janvier 2013.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.