Cet article date de plus de huit ans.

Elodie Lorandi en or sur 400 m libre

La nageuse Elodie Lorandi, déjà double médaillée de bronze à Londres, a remporté l'or sur 400 m libre (S10) mercredi aux jeux Paralympiques, offrant à la délégation française son septième titre. L'argent a été remporté par Romain Noble à l'épée (catégorie A), le bronze revenant à Alim Latrèche dans cette même discipline (catégorie B) et à David Smétanine sur 100m nage libre (catégorie S4).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Elodie Lorandi a remporté l'or sur 400m libre aux Jeux Paralympiques de Londres (PAUL ELLIS / AFP)

L'autre Française engagée dans cette finale, Anaëlle Roulet, n'a pris que  la septième place. Lorandi, 23 ans, qui était déjà montée sur la troisième marche du podium du  50 m libre et du 100 m papillon, doit replonger dès jeudi dans la piscine  olympique, en séries du 100 m libre.  "Le 400 m libre est ma distance de prédilection, c'est une course très  stratégique. J'étais stressée du début à la fin de la course, j'ai apprécié  qu'il y ait Anaëlle sur la même épreuve", a réagi Lorandi selon des propos rapportés par le Comité paralympique et sportif français. "Je réussis le pari en  pulvérisant mon record personnel de plus de 6 secondes !"Voir la video

Avec ses quatre médailles à Pékin (deux en or, deux en argent) et le meilleur temps des séries, David Smétanine avait de grandes ambitions au départ du 100m nage libre (catégorie S4). Mais à 37 ans, le Grenoblois, en argent sur 50m nage libre, a dû se contenter de la médaille de bronze (1'25"76), battu par le Mexicain Gustavo Sanchez Martinez (1'24"28) et par l'Espagnol Richard Oribe (1'25"33), qui l'entouraient dans le bassin londonien aux couloirs 5 et 3. Il perd ainsi son deuxième titre qu'il avait obtenu en 2008.

Jeremiasz-Houdet et Cattaneo-Peifer comme Tsonga-Llodra et Benneteau-Gasquet

A 32 ans, Alim Latrèche a imité les deux nageurs en remontant sur le podium. En bronze mardi dans l'épreuve du fleuret en fauteuil (catégorie B), la route de la grande finale lui a été de nouveau barrée. Mais encore une fois, l'escrimeur de Parmentier a trouvé les ressources pour aller chercher le bronze, aux dépens du Bélarusse Mikalai Bezyazychny par 15 touches à 11. "Rien ne pouvait m'arrêter pour aller chercher cette médaille, même si en  face il y avait le N.1 mondial. Ces Jeux sont réussis mais on va tenter d'aller  chercher quelque chose par équipes", a commenté Latrèche. Et le compteur de médailles de l'équipe de France va continuer à progresser dans la soirée. L'épéiste Romain Noble, qualifié pour la finale (cat. A),  n'a pas réussi à décrocher l'or, s'inclinant contre le Polonais Dariusz Pender par 15 touches à 9. La logique a été respectée puisque le N.2 mondial a été vaincu par le N.1.

La moisson tricolore sera encore plus garnie grâce au tournoi de tennis en fauteuils. Comme lors des JO avec les deux duos Llodra-Tsonga et Gasquet-Benneteau, la France a en effet qualifié deux équipes pour les demi-finales. Michael Jeremiasz et Stéphane Houdet, se sont qualifiés pour les demi-finales en battant la paire japonaise Kunieda-Saida 6-3, 6-1. Le premier s'est donc rattrapé de son élimination en quarts de finale en simple, alors que le second fait coup double avec une présence en demi-finales sur les deux tableaux. Frédréric Cattaneo et Nicolas Peifer les ont imités face aux Britanniques McCaroll et Reid 7-6 6-4.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.