Éliminatoires CDM 2022 : L'Ukraine et la Finlande offrent la tête du groupe aux Bleus, le Danemark cartonne... ce qu'il faut retenir de la soirée

Les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 se poursuivent en Europe. Après sa victoire au Kazakhstan, les Bleus profitent du nul entre l'Ukraine et la Finlande pour prendre seuls la tête de leur groupe. Dimanche 28 mars, l'Espagne s'est également imposée en Géorgie, le Danemark a écrasé la Moldavie et l'Allemagne a assuré l'essentiel.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
18 000 spectateurs ont pu assister à Géorgie - Espagne ce dimanche 28 mars à Tbilissi.  (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

• L’Espagne de justesse face à la Géorgie

Les Espagnols se sont fait peur, à Tbilissi, face à la Géorgie et ses 18 000 supporters, affluence en accord avec les autorités locales. Les hommes de Luis Enrique ont eu plus de 70% de possession de balle, mais ils ont souffert lors des rares incursions géorgiennes dans leur camp. C’est même la sélection emmenée par Willy Sagnol qui a ouvert le score juste avant la mi-temps, par l’intermédiaire de Khvicha Kvaratskhelia. Au retour des vestiaires, la Roja a égalisé, grâce à Ferran Torres (56e), et a dû attendre le temps additionnel pour que Dani Olmo trouve la faille face à des Géorgiens solidaires en défense, d’une frappe lointaine (1-2). Les Espagnols ne se sont pas rassurés après leur nul contre la Grèce (1-1) et avant de recevoir le Kosovo, mercredi 31 mars, à 20h45.

• Le Danemark étrille la Moldavie

Dans le groupe F, les Danois n’ont fait qu’une bouchée des Moldaves, en l’emportant 8-0. Le Niçois Kasper Dolberg, en difficulté cette saison sur la Côte d'Azur, a inscrit un doublé dont l'ouverture du score, sur penalty. Un succès important avant le déplacement du Danemark en Autriche, autre prétendant à la première place du groupe.

• Le minimum syndical pour l’Allemagne

L’Allemagne a gagné mais n’a pas brillé. L’humiliation infligée par l’Espagne en novembre dernier (6-0) a été effacée en milieu de semaine par une victoire face à l’Islande mais elle n’est pas si loin. Ce dimanche soir contre la Roumanie, les hommes de Joachim Low ont sauvé le principal en s’imposant (1-0) grâce à un but de Serge Gnabry mais ne se sont jamais mis en sécurité. Incapables de faire le break malgré 19 tentatives sur l’ensemble de la rencontre, les Allemands auraient pu concéder le match nul en toute fin de match. L’essentiel est acquis mais les futurs adversaires des Bleus à l’Euro devront retrouver leur confiance pour être menaçante l'été prochain.

• L’Italie tranquille en Bulgarie

La Squadra Azzurra entame de la meilleure des manières ces éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Après une victoire jeudi dernier face à l’Irlande du Nord, les hommes de Roberto Mancini ont empoché les trois points en Bulgarie (2-0). Les Italiens n’ont jamais été inquiétés par des Bulgares auteurs d’un seul tir cadré et ont été libérés grâce à un penalty d’Andrea Belotti et un but en fin de match de Manuel Locatelli. Avec ces deux victoires dès le début des éliminatoires, l’Italie garde la tête de son groupe avec pour objectif d’éviter le camouflet de 2018, Coupe du monde à laquelle les quadruples champions du monde ne s'étaient pas qualifiés.

• Ukraine-Finlande : la bonne opération pour les Bleus

Dans le groupe de l’équipe de France, l’Ukraine et la Finlande se sont neutralisées dimanche soir (1-1), ce qui fait les affaires des Bleus. Les Ukrainiens avaient ouvert le score mais en concédant un penalty en toute fin de match, ils ont vu les joueurs scandinaves les priver de la victoire. Grâce à ce résultat et sa victoire dans l’après-midi au Kazakhstan, l’équipe de France est désormais seule en tête de son groupe avec deux points d’avance sur ces deux équipes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.