Cyclisme : le dopage mécanique

Une semaine après le premier cas de dopage mécanique, le cyclisme amateur est encore sous le choc. Se procurer un moteur dissimulé est simple.

FRANCE 2

Une course cycliste amateur ce samedi 7 octobre dans la Loire. Avec des coureurs sous le choc : il y a une semaine, l'un des leurs a triché. "Débile", "abruti profond", les mots sont durs. Des amateurs qui ont découvert stupéfaits des images, dimanche dernier, d'un concurrent contrôlé lors d'une course locale à Périgueux par un membre de l'agence française antidopage, accompagné d'un gendarme. Ensemble, ils inspectent le vélo. Sur l'engin, aussitôt saisis, une batterie et un petit moteur électrique. Ce sont les performances répétées du coureur qui ont attiré l'attention.

Des batteries disponibles… En magasin

Ce jour-là, dans le sillage de cet amateur de 43 ans, en jaune, seul un junior prometteur de 17 ans parvient à s'accrocher, non sans mal. Lui-même trouvait que son adversaire quarantenaire montait la côte facilement. Pour se procurer ce type de moteur et de batterie, pas besoin de chercher bien loin. Il suffit d'aller dans un magasin…

Le JT
Les autres sujets du JT
cyclisme
cyclisme (FRANCE 2)