Dopage : Christian Coleman va faire appel de sa suspension

Le sprinteur américain Christian Coleman va faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), a annoncé son manager. L'athlète doit manquer les Jeux de Tokyo à cause d'une suspension de deux ans pour manquements à ses obligations de localisation antidopage.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Christian Coleman, en février 2020.  (CHRISTIAN PETERSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"La décision du tribunal disciplinaire basée sur les règles de World Athletics est regrettable, et nous allons immédiatement faire appel devant le Tribunal arbitral du sport", a écrit le manager du sprinteur, Emanuel Hudson, sur le compte Twitter de sa société HSI.

Suspendu depuis mai

L'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) a annoncé mardi la suspension de Christian Coleman (24 ans). Le champion du monde du 100 m en titre était déjà suspendu provisoirement depuis mai, en raison de trois manquements à ses obligations de localisation antidopage en 2019.

Il est suspendu deux ans jusqu'au 13 mai 2022, et manquera ainsi les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), repoussés à 2021 en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, s'il ne gagne pas en appel. "M. Coleman n'a rien à ajouter jusqu'au jugement", a ajouté le manager.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.