Vuelta 2021 : Primoz Roglic s’offre le chrono final et réalise la passe de trois en Espagne

Le Slovène Primoz Roglic a écrasé le chrono final de la Vuelta 2021 dimanche et remporte son 3e Tour d'Espagne consécutif.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Primoz Roglic a remporté dimanche une quatrième victoire d'étape sur la Vuelta 2021.  (MIGUEL RIOPA / AFP)

Et de quatre. Comme l’année dernière, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a remporté quatre victoires d’étape sur le Tour d’Espagne après son succès, dimanche 5 septembre, dans le contre-la-montre final. Si sa victoire finale était quasi actée, le Slovène en a rajouté une couche en complétant les 33,8 km entre Padron et Saint-Jacques de Compostelle en 44'02, 14 secondes plus rapide que Magnus Cort Nielsen (EF Education First), deuxième.

C’est d'ailleurs un combat à distance auquel on a eu droit entre Roglic et le Danois. Les deux coureurs, qui avaient remporté trois victoires d’étape chacun, se sont disputés le titre honorifique de “coureur le plus victorieux” de cette 76e Vuelta. Finalement, c’est bien le champion olympique du contre-la-montre qui s’est imposé. Une énième et dernière exhibition de sa domination sur ce Tour d’Espagne. Roglic devient le troisième coureur de l’histoire à remporter la Vuelta trois fois d’affilée, le premier depuis Roberto Heras en 2005.

Roglic vs Nielsen, le combat des vainqueurs

Le classement général déjà mis KO, Primoz Roglic avait un dernier adversaire à museler. Tout comme le Slovène, Magnus Cort Nielsen, 84e du général, possédait trois victoires d’étape sur cette Vuelta au départ de la 21e et dernière étape, un contre-la-montre de 33,8 km entre Padron et Santiago de Compostela. Et le Danois a répondu présent au challenge en réalisant un superbe temps de 44’16, le plaçant leader provisoire de l’étape pendant presque deux heures.

Si aucun des cadors du classement général n’a réussi à se rapprocher du temps de Cort Nielsen, le coureur de la EF Education-First savait que son ennemi ultime était le champion olympique du contre-la-montre, lui aussi à la recherche de cette quatrième victoire . Et comme c’est le cas depuis trois ans en Espagne, le Slovène a répondu présent en réalisant un temps 16 secondes plus rapide que le Danois. Histoire de décrocher une quatrième victoire d'étape pour Roglic, sa 9e sur un Tour d’Espagne, en plus du maillot rouge.

Roglic s'est même payé le luxe de dépasser dans le final du contre-la-montre son dauphin au général Enric Mas (Movistar) qu'il a relégué à 4’42 au terme de cette 21e étape. Illustration parfaite de la domination du Slovène sur les autres cadors : il faut remonter à 1997 pour trouver un écart aussi conséquent entre le premier et le deuxième de la Vuelta. L’expression “Roglic et les autres” n’a jamais été aussi vraie.

Quatre Français dans le top 20, Guillaume martin 9e

8e avant le départ du contre-la-montre final, Guillaume Martin (Cofidis, Solutions Crédits) a perdu une place dimanche au profit de David de la Cruz (UAE-Team Emirates) et termine sa Vuelta à la 9e place, son meilleur résultat en Espagne.

Trois autres Français se placent dans le top 20, tous côte à côte. Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën), 14e, Rémy Rochas (Cofidis, Solutions Crédits), 15e et Clément Champoussin (AG2R Citroën), 16e et superbe vainqueur la veille à Mos. Castro de Herville, viennent conclure un Tour d’Espagne réussi pour les Tricolores. En plus de quatre places dans le top 20, la France a récolté trois victoires d’étapes, son meilleur résultat depuis 2018.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vuelta

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.