Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Le tour de Thomas Voeckler : Une édition 2018 décevante ?

Publié
Article rédigé par
Édité par Thomas Pontillon - franceinfo
Radio France

C'est l'heure d'un premier bilan pour notre consultant cyclisme, alors que les coureurs sont attendus à la fin de la semaine à Paris. 

Dernière journée de repos pour les coureurs avant la fin de la Grande Boucle. À une semaine de l'arrivée sur les Champs-Elysées, Thomas Voeckler, notre consultant cyclisme, dresse un premier bilan de ce Tour de France 2018. Si la victoire finale de l'équipe Sky semble inéluctable, quelques questions restent en suspens comme celles de la place des Français ou encore l'identité du gagnant. 

Un Tour ennuyeux ? 

"Il faut être franc, c'est vrai qu'il y a eu des moments où on a pu dire, à juste titre, que les favoris étaient un peu attentistes et qu'ils hésitaient à se lancer dans la bagarre pour créer des différences", explique Thomas Voeckler, qui refuse de dire que ce Tour est moins intéressant que les précédents. "On a eu deux journées dans les Alpes, notamment l'étape de l'Alpe d'Huez, où ça a énormément bagarré. Encore il y a deux jours, sur la route de Mende, dans le final, il y a eu encore des attaques pour le classement général. On en veut toujours plus, c'est vrai, mais je trouve quand même que dans les Alpes, il y a eu de belles passe d'armes."

Encore du suspense pour le vainqueur final ? 

Notre consultant cyclisme reconnaît que la victoire d'équipe ne semble plus faire de doute et tend les bras à la Sky, "mais concernant l'identité du coureur de cette équipe, oui il y a toujours suspense".  "Je pense que ce qui donne l'impression que ce Tour est un peu moins passionnant, c'est parce qu'il y a cette supériorité de l'équipe Sky. Ils sont dans les meilleures dispositions pour gagner le Tour", poursuit Thomas Voeckler. Selon lui, il peut encore y avoir des surprises jusqu'à la fin. "On a vu Romain Bardet, qui a failli chuter dimanche, qui peut dire que ca ne va pas arriver à quelqu'un d'autre du classement général ? Tant que le dernier contre-la-montre de Saint-Pée-sur-Nivelle à Espelette n'est pas passé, il ne faut pas tirer de conclusion hâtive." 

Déception côté français ? 

Thomas Voeckler ne se dit pas déçu par les cyclistes tricolores. "J'étais encore sur le vélo il y a un an, je sais ce que c'est que la difficulté du Tour de France. C'est vrai par contre, que le public francais en attendait plus. On aurait aimé voir Arnaud Démare lever les bras sur une arrivée au sprint, on sait qu'il en a les moyens. Il a encore deux occasions, on espère que ça sera le cas." Le bilan des Français reste cependant maigre avec une seule victoire d'étape pour cette édition du Tour de France, "mais on a quand même un Français, Julian Alaphilipe, avec le maillot à pois. Il y a aussi Warren Barguil très en forme". Le consultant cycliste de franceinfo estime que les coureurs francais peuvent encore briller sur la fin de cette Grande Boucle. "Peut-être que d'ici cinq jours on va se dire que les Français ont fait un Tour formidable. Peut-être que Romain Bardet va reprendre des places au général et sera sur le podium, peut-être que Warren Barguil va gagner une étape de montagne et qu'Arnaud Démare gagnera sur les Champs-Élysées. Ça, c'est le scénario idéal, mais il faut être optimiste", conclut Thomas Voeckler. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.