VIDEO. Le Tour de Thomas Voeckler : "L’arrivée à Chartres est du sur-mesure" pour Arnaud Démare

Le consultant pour franceinfo, Thomas Voeckler, continue de croire à une victoire d'étape française. Pourquoi pas vendredi, avec un sprint maîtrisé d'Arnaud Démare ?

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Après six étapes, toujours aucune victoire française dans ce Tour de France 2018. Si les espoirs résidaient la veille en la personne de Julian Alaphilippe pour la montée du mur de Mûr-de-Bretagne, notre consultant Thomas Voeckler estime qu'Arnaud Démare a une chance à jouer, lors de l'épreuve en direction de Chartres, vendredi 13 juillet.

Alaphilippe, une déception ?

Beaucoup misaient sur une victoire de Julian Alaphilippe. Ce dernier a malheureusement raté le podium en arrivant à la 4e place "Décevoir, le mot est forcément fort, ce sont surtout nos attentes qui étaient très élevées", estime Thomas Voeckler à l'égard de son compatriote. "On espérait des victoires d’étapes, voire même un éventuel maillot jaune pour Julian Alaphilippe à Mûr-de-Bretagne donc on peut être un peu déçu oui, mais plus par les résultats que par la performance", nuance-t-il.

À Quimper et Mûr-de-Bretagne, Julian Alaphilippe n’est pas parvenu à s’imposer. Il est "dans le jeu", estime notre consultant, mais "le vélo n’est jamais une science exacte." "Il n’a pas gagné d’accord, mais il n’est pas non plus 50e, il reste dans le jeu."

Arnaud Démare, vraie chance de podium ?

De son côté, Arnaud Desmare, autre chouchou du public français "n’a pas pu sprinter, il a eu des soucis mécaniques, des chutes aussi", rappelle Thomas Voeckler. Mais pour ce dernier, le cycliste français a toutefois des raisons d'y croire : "Peut-être qu’aujourd’hui, Arnaud va nous faire le plaisir de remporter la première victoire d’étape française du Tour. " "Le sprint est un exercice très particulier. L’arrivée à Chartres est du sur-mesure pour lui", estime ainsi Thomas Voeckler. "Il fait partie des favoris même si vous avez quand même sept ou huit sprinteurs qui sont parmi les meilleurs au monde, face à lui." "Mais notre côté chauvin, franchouillard nous font dire qu’Arnaud Desmares peut y arriver", conclut l'ancien cycliste.

Photo d\'illustration. Arnaud Démare, lors du Tour de France 2018.
Photo d'illustration. Arnaud Démare, lors du Tour de France 2018. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)