Vuelta 2021 : Jasper Philipsen vainqueur au sprint de la 2e étape à Burgos

Comme prévu, c'est au sprint que la victoire s'est jouée sur la deuxième étape de la Vuelta 2021 entre Caleruega et Burgos dimanche, avec une victoire du Belge Jasper Philipsen.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jasper Philipsen sur le podium après avoir remporté la 2e étape de la Vuelta à Burgos, le 15 août 2021. (ANDER GILLENEA / AFP)

Trois fois 2e, deux fois 3e, jamais récompensé... Sur le Tour de France, la victoire lui avait échappé. Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) s'est imposé dès que la première occasion s'est présentée sur la Vuelta 2021. Le Belge a réglé le sprint massif à Burgos lors de la deuxième étape dimanche 15 août, s'imposant devant Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) et Michael Matthews (BikeExchange). Le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a dû se contenter de la 14e place.

Il s'agit de la deuxième victoire de Jasper Philipsen sur le Tour d'Espagne après l'étape 15 de l'édition précédente. Le sprinteur fait coup double en récupérant la tunique verte de leader du classement par points. La hiérarchie est en revanche inchangée dans toutes les autres catégories. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve la tête du général et sera toujours en rouge sur la troisième étape. Le Slovène compte quatre secondes d'avance sur son plus proche concurrent.

Aranburu revient à 4 secondes de Roglic

Une échappée de trois coureurs s'est rapidement dessinée, composée de trois Espagnols : Diego Rubio (Burgos-BH), Sergio Roman Martin (Caja Rural) et Xabier Mikel Azparren (Euskaltel-Euskadi). Ces fuyards n'ont jamais compté plus de quatre minutes d'avance sur le peloton, mené à tour de rôle par la Deceuninck-Quick Step de Fabio Jakobsen et la Groupama-FDJ d'Arnaud Démare, deux formations bien décidées à préparer le terrain pour un sprint massif.

À 32 kilomètres de l'arrivée, Rubio a flingué ses deux compagnons d'échappée pour prolonger son aventure au moment où l'avance du petit groupe n'était plus que d'une minute. Son raid solitaire a pris fin à 20 kilomètres de la ligne, juste avant le sprint intermédiaire de Tardajos, remporté par Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step). Le Néerlandais a devancé le deuxième du classement général Alex Aranburu (Astana) qui en a profité pour reprendre deux secondes au leader Primoz Roglic. 

A noter qu'une chute est intervenue à 4 km de l'arrivée, juste un kilomètre avant que la neutralisation des temps intervienne. Deux coureurs de l'équipe Bora-Hansgrohe, Patrick Gamper et Jordi Meeus sont restés un long moment au sol. Surtout, le troisième de la dernière Vuelta, Hugh Carthy (EF), a perdu 38 secondes. Chez Ineos-Grenadiers, Adam Yates en a lâché 31 et le tarif est plus lourd pour Pavel Sivakov avec 1'15" concédée. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers UCI World Tour

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.