Tour du Pays basque : Gaudu remporte la dernière étape, Roglic sacré au classement général

Capable de suivre le coup gagnant à 45 km de l'arrivée, David Gaudu a remporté la sixième et dernière étape du Tour du Pays basque ce samedi 10 avril. Le Français a jeté toutes ses forces dans la montée d'Arrate et gagné le respect de Primoz Roglic. Le Slovène, vainqueur du classement général, n'a pas disputé le sprint final pour remercier Gaudu de l'avoir aidé à distancer ses adversaires.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Double vainqueur d'étapes sur la dernière Vuelta, David Gaudu a encore levé les bras en Espagne. (MIGUEL RIOPA / AFP)

Il a été le seul à pouvoir rivaliser avec Primoz Roglic. David Gaudu (Groupama-FDJ) a remporté ce samedi 10 avril la sixième et dernière étape du Tour du Pays basque après avoir gagné le respect du Slovène. Ce dernier, sacré au classement général en partie grâce au gros travail du Français dans la dernière ascension, a offert la victoire d'étape au Breton. "C'est ma première vraie victoire à la pédale. J'avais l'habitude de gagner en partant dans l'échappée. Comme à son habitude, Primoz Roglic a été grand seigneur", a déclaré à l'arrivée le cinquième du classement général final, victorieux pour la deuxième fois cette saison après la Faun-Ardèche Classic fin février.

"Ma première vraie victoire à la pédale"

La performance est de taille pour celui qui sera pour la première fois le leader de la formation Groupama-FDJ sur le Tour de France cet été. En plus d'être en forme, Gaudu a été présent au bon endroit au bon moment lors du mouvement décisif, quand Roglic a attaqué dans la montée de Krabellin à 45 kilomètres de l'arrivée. Et c'est lui qui s'est débarrassé du troisième homme composant leur petit groupe de tête, déposant Hugh Carthy (Education First-Nippo) à 6 km de la ligne d'arrivée.

Les prétendants étaient pourtant nombreux et l'étape a été menée tambour battant. La guerre menée entre la Jumbo-Visma de Roglic et l'UAE-Emirates du maillot jaune Brandon McNulty mais aussi de Tadej Pogacar n'a pas attendu très longtemps avant de commencer. Les hostilités entre leaders ont été lancées à 75km de l'arrivée et le moment décisif s'est joué 15 bornes plus tard, dans la descente après Elosua-Gorla. Le peloton s'est cassé et Roglic s'est jeté sur l'occasion pour distancer les UAE.

Coup de maître de la Jumbo-Visma

Le Slovène a alors rejoint deux équipiers dans le groupe de tête : Sam Oomen et Antwan Tolhoek. Alors, les Emirates ont fait relever Marc Hirschi de ce même groupe pour continuer la poursuite de Roglic, qui avait délibérément abandonné son maillot de leader deux jours plus tôt pour leur confier la gestion de la course. Risquée pour certains, la stratégie a été payante. Concurrent le plus sérieux de Roglic à la pédale, Tadej Pogacar a dû jouer les équipiers pour McNulty très tôt dans la course, roulant pour l'Américain qui a explosé à 46 km de l'arrivée.

Piégé avec les autres leaders placés au général, Pogacar a pris en charge la poursuite de Roglic dans le deuxième groupe quasiment à lui tout seul. S'il ne concède finalement que 35 secondes à l'arrivée, le mal est fait. Le vainqueur du dernier Tour de France doit se contenter d'une 3e place au classement général, derrière son compatriote Roglic et Jonas Vingegaard, qui vient concrétiser un magnifique doublé pour l'équipe Jumbo Visma. Adam Yates termine 4e et David Gaudu complète le Top 5.

-

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.