Cet article date de plus de cinq ans.

Tour de France : victoire au sommet pour le maillot jaune Christopher Froome

Les principaux favoris ont bataillé ce mardi pour arriver en tête du sommet de la Pierre-Saint-Martin, première des trois étapes pyrénéennes de ce Tour de France 2015. Et à ce jeu, le maillot jaune Christopher Froome s'est montré le plus fort. Il passe la ligne loin devant son coéquipier Richie Porte et Nairo Quintana. Van Garderen, Contador et Nibali ont perdu beaucoup de temps.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Victoire du maillot jaune lors de la 10e étape du Tour de France © Radio France - Germain Arrigoni)

Cette première arrivée en altitude devait être la première bataille entre les favoris du classement général, Mais les Contador, Nibali, Quintana ou Van Garderen n'ont jamais réussi à inquiéter Christopher Froome.

Au contraire, personne n'a pu suivre le maillot jaune britannique, impressionnant vainqueur d'étape après une attaque fulgurante 6,5 km après le début de le dernière ascencion vers La Pierre-Saint-Martin. A l'arrivée, il affiche une moyenne de près de 23 km/h sur une pente à 7,4% et creuse les écarts face à ses poursuivants.

Mais c'est surtout le classement général qui se trouve bousculé par cette première victoire d'étape de Froome.Tejay Van Garderen termine avec 2'30 de retard, Alberto Contador cède 2'51 et Quintana perd une minute. Le grand perdant du jour est le vainqueur sortant du Tour de France. L'actuel champion d'Italie Vincezo Nibali laisse plus de quatre minutes au mailot jaune.

Chez les Français, Tony Gallopin et Warren Barguil pointent désormais à la 7e et 9e places du classement général.

Christopher Froome a donc marqué les esprits dès la première étape de montagne de ce Tour 2015. Demain mercredi, le peloton s'attaque au mytique Tourmalet et au col d'Aspin pour la 11e étape qui relie Pau à Cauterets. Qui pourra reprendre du temps au Britannique ?

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.