TOUR DE FRANCE | Tony Martin s’impose, Tony Gallopin en jaune !

Aujourd'hui, un Tony en cachait un autre. Alors que l'Allemand Tony Martin a remporté la 9e étape à Mulhouse, le Français Tony Gallopin prend le maillot jaune ce soir. On n'avait pas connu cela depuis Thomas Voeckler en 2011.

(Heureux, Tony Gallopin, qui décroche le maillot jaune. © Lotto Belisol)

Le jour de la Saint Joël, c'est le prénom "Tony" qui était à la mode. Kilomètre 20, deux hommes tentent une échappée : l’Allemand Tony Martin et l’Italien Alessandro De Marchi. Tous les deux s’entendent bien, et grimpent les difficultés vosgiennes du jour les unes après les autres, repoussant le peloton à plus de 8 minutes.

Un groupe de poursuivants, composé d’une vingtaine de coureurs, aura passé la journée à tenter de rattraper les 2 échappés. Dans ce groupe de contre-attaque, un certain Tony Gallopin. Le Français de Lotto Belisol a un très bon coup à jouer. Il peut aller chercher le maillot jaune. La stratégie se met donc en place. Tenir Vincenzo Nibali à distance.

Tony Gallopin comme Thomas Voeckler

A 60 km de l’arrivée, Tony Martin prend ses responsabilités et lâche son compagnon d’échappée. Le voilà parti en solitaire à l’attaque du sommet du Markstein, la plus grosse difficulté du jour (10.8 km à 5.5 %). Il ne lâchera rien. Jusqu’à l’arrivée à Mulhouse. C’est la deuxième victoire d’étape sur le Tour de l’Allemand : il s’était déjà imposé l’an passé sur le contre-la-montre entre Avranches et le Mont-Saint-Michel.

Derrière, il a fallu déclencher le chronomètre pour compter les secondes. Tony Gallopin allait-il oui ou non décrocher le maillot jaune ? La réponse est oui ! Le Français peut savourer. Le dernier Français en jaune, c'était en 2011 avec un certain Thomas Voeckler.

 

Et demain ?

 

C’est donc un Français, Tony Gallopin, qui partira en jaune demain pour la 10e étape. Pas n’importe laquelle, puisque c’est celle du 14 juillet, jour de Fête nationale. Le départ sera donné de Mulhouse. Arrivée à la Planche des Belles Filles. Etape longue de 161.5 km. La montagne (la vraie), va commencer.