Tour de France : Mark Cavendish remporte la 13e étape, Chris Froome toujours en jaune

Et de deux pour Mark Cavendish. Comme on pouvait s'y attendre, c'est un sprinteur qui s'est imposé à Saint-Amand-Montrond. Mais le scénario de cette treizième étape a été beaucoup plus mouvementé que prévu.

(Eric Gaillard Reuters)

Une jolie pagaille. Voilà comment on pourrait résumer cette treizième étape entre Tours et Saint-Amand-Montrond. Alors que beaucoup s'attendait à un parcours sans rebondissements, les 173 kilomètres du jour ont été le théâtre de multiples rebondissements.

Comme pour les précédentes étapes de plat, un petit groupe a essayé de s'extraire du peloton dès les premiers kilomètres. Cinq hommes, dont deux Français - Yohann Gène (Europcar) et Cyril Lemoine (Sojasun) - se sont échappés très tôt dans la course.

Ils ont compté près de trois minutes trente d'avance sur le peloton, jusqu'à ce que les équipiers de Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step) ne se mettent à accélérer au kilomètre 56. C'est là que les choses ont commencé à se gâter.

Valverde perd le Tour

Cette accélération soudaine et un vent violent ont provoqué des cassures dans le peloton et la création de plusieurs groupes. Si Froome, Cavendish ou encore Sagan sont parvenus à bien se placer, Kittel (Argos-Shimano), triple vainqueur sur le Tour cette année, s'est retrouvé coincé à l'arrière de la course, tout comme Alejandro Valverde (Movistar). 

Deuxième au classement général au départ de cette treizième étape, l'Espagnol a définitivement perdu le Tour ce soir, finissant à 9 minutes et 57 secondes du vainqueur du jour. Au classement général, il est désormais seizième, à plus de douze minute de Christopher Froome (Sky).

Le groupe Froome-Cavendish a fini par rattraper les échappés du jour et à prendre la tête de la course. C'est alors qu'a eu lieu le second rebondissement du jour. 

Le bon coup de Contador

Sentant la situation favorable, les coureurs de la Team Saxo ont à leur tour accéléré à trente kilomètres de l'arrivée, provoquant une nouvelle scission au coeur du groupe de tête.

Les coéquipiers d'Alberto Contador – qui avaient enfilé leurs casques profilés pour l'occasion, ce qui auraient dû alerter le peloton – se sont lancés dans un véritable contre-la-montre par équipe, surprenant tout le monde et laissant Froome, sans équipier, sur place.

Flairant le bon coup, Sagan, Cavendish et Chavanel sont parvenus à s'insérer dans le ce groupe de onze coureurs. Ils se sont tranquillement laissés accompagner jusqu'à la ligne d'arrivée, et entre Cavendish et Sagan, c'est le Britannique qui a été le plus fort.

C'est la deuxième victoire du sprinteur de l'Omega Pharma-Quick Step sur ce Tour 2013 après son succès à Marseille, sa vingt-cinquième depuis sa première participation à la Grande Boucle. Sur Twitter, et avec le franc-parler qui est le sien, il a félicité ses équipiers pour leur travail.

Froome finit vingt-sixième, à 1'09'' de Contador. L'Espagnol s'est remis en selle ce vendredi : il ne compte plus que 2 minutes 45 de retard sur le Britannique de la Sky, alors que le peloton arrive dans les Alpes dimanche.