TOUR DE FRANCE | Le palmarès de cette 101e édition

EN IMAGES | Nibali en jaune, Majka avec le maillot blanc à pois rouges, Sagan en vert, Pinot en blanc. Découvrez le palmarès de cette 101 édition du Tour de France.

(Nibali au centre entouré des Français Jean-Christophé Péraud et Thibaut Pinot © REUTERS)

Le vainqueur – maillot jaune

(Vincenzo Nibali remporte son premier Tour de France © MAXPPP)

Vincenzo Nibali . Dix-neuf jours en jaune, sur 21 étapes, le coureur italien a dominé ce Tour de France, bien aidé, il est vrai, par les abandons de Christopher Froome et d'Alberto Contador. Reste que le requin de Messine a été le plus fort de ce 101e Tour de France en remportant quatre étapes : à Sheffield en Angleterre puis une dans chaque massif traversé : à la Planche-des-Belles-Filles (Vosges) à Chamrousse (Alpes) et enfin dans les Pyrénées où il a levé les bras au ciel dans la prestigieuse montée d'Hautacam. Personne n'a semblé en mesure d'inquiéter le coureur italien qui a déjà un palmarès bien rempli avec une victoire au Tour d'Espagne en 2010 et au Tour d'Italie en 2013.

Le meilleur grimpeur – maillot à pois rouges

(Rafal Majka vainqueur du classement du meilleur grimpeur © RF/BS)

Rafal Majka . Avant le Tour, pas grand monde ne connaissait le jeune coureur polonais Rafal Majka (24 ans). Arrivé sur la Grande Boucle pour aider son leader Alberto Contador en montagne, il a profité de l'abandon de l'Espagnol pour jouer sa carte personnelle. Et avec brio puisqu'il a remporté deux étapes, (à Risoul et au Pla d'Adet). Il devient le premier coureur polonais à ramener ce maillot de meilleur grimpeur à Paris.

Le maillot vert du classement par points

(Peter Sagan ramène le maillot vert à Paris pour la troisième fois en trois ans © RF/BS)

Peter Sagan . Ce maillot colle à la peau du fantasque coureur slovaque, adepte des roues arrières aux arrivées en montagne et de super-héros. Un maillot vert qu'il emmène pour la troisième année consécutive à Paris. Pas dit, pourtant, que son bonheur soit total puisqu'il rêvait d'une victoire d'étape qui lui aura échappé à de multiples reprises. Il a toutefois fait preuve d'une belle régularité terminant quatre fois à la deuxième place et neuf fois dans les cinq premiers.

Le meilleur jeune – maillot blanc

(Troisième du Tour, Thibaut Pinot est également meilleur jeune de cette Grande Boucle © MAXPPP)

Thibaud Pinot . À 24 ans, le Français de la fdj.fr remporte le maillot blanc de meilleur jeune, et termine sur la troisième marche du podium. Après un Tour 2013 manqué, il avait abandonné au lendemain de la deuxième journée de repos, le Franc-Comtois confirme tous les espoirs placés en lui. Il a surtout épaté par sa progression en un an. Dans les descentes, qu'il redoutait il y a encore douze mois et où il perdait un temps précieux, mais aussi en contre-la-montre puisqu'il a terminé 12e du chrono entre Bergerac et Périgueux. De quoi en faire un candidat au maillot jaune dans les années qui viennent. Sa seule (légère) déception sur ce Tour : ne pas avoir remporté de victoire d'étape en montagne.

Le classement par équipes

(Vincent Lavenu, le patron de l'équipe AG2R est un homme comblé © RF/BS)

AG2R La Mondiale . C'était l'un des objectifs de la formation française AG2R La Mondiale, bien figurer au classement par équipe. Objectif largement atteint puisqu'elle termine tout bonnement à la première place de ce classement qui couronne une homogénéité sans faille de la part de la formation dirigée par Vincent Lavenu. Elle aura vécu un Tour parfait avec, en outre, la victoire d'étape de Blel Kadri et la deuxième place au classement général de Jean-Christophe Péraud.