Cet article date de plus de sept ans.

Tour de France : Lars Boom "n’a pas enfreint une seule seconde les règles" (Christian Prudhomme)

Le Néerlandais Lars Boom, dont la participation au Tour de France avait été remise en cause vendredi en raison d'un taux de cortisol trop bas, "n’a pas enfreint une seule seconde les règles", a réagi samedi sur France Info le directeur du Tour Christian Prudhomme.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Le directeur du Tour, Christian Prudhomme © Radio France / Jean-Marie Porcher)

Le Néerlandais Lars Boom, un coéquipier de l'Italien Vincenzo Nibali, a vu sa participation au Tour de France remise en cause, vendredi, à la veille du départ, en raison d'un taux de cortisol trop bas. Selon les règles du Mouvement pour un cyclisme crédible, auquel son équipe Astana appartient, ce problème justifie une mise au repos. En revanche, le coureur peut prendre part à la course suivant les règles de l'Union cycliste internationale basées sur le Code mondial antidopage.Il sera donc au départ aujourd'hui.

"Le vélo fait des choses supplémentaires, plus que ce que le Code mondial demande, et du coup on ne va parler que de ça alors qu'il (Lars Boom) n'a pas enfreint une seule seconde les règles ", a réagi le directeur du Tour Christian Prudhomme sur France info. "On n'en parlerait pas dans une autre discipline parce que dans une autre discipline, on ne va pas une seule seconde mettre des règles plus fortes que celles du Code mondial anti-dopage ", a-t-il poursuivi.

Lars Boom "n’a pas enfreint une seule seconde les règles", a réagi Christian Prudhomme sur France info
écouter
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.