Tour de France: Guillaume Martin, touché "au dos", a "dû se tasser des vertèbres"

Guillaume Martin, 3e du classement général, est tombé sur la 10e étape du Tour de France ce mardi. S'il a terminé dans le peloton et n'a donc pas perdu de temps au général, le Français, leader de l'équipe Cofidis, a dit être "touché au dos".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

L'une des meilleures chances françaises pour un podium sur le Tour de France a peut-être connu sa première journée sans, en chutant ce mardi sur la 12e étape. "La tête a un peu tapé donc ça a dû tasser les vertèbres", a admis Guillaume Martin, 3e du classement général, après l'arrivée. Le coureur de Cofidis est tombé alors que le peloton traversait la commune de Rochefort à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. Tout comme Tadej Pogacar, lui aussi impliqué dans la chute, Martin s'est relevé à une telle vitesse qu'il semblait ne souffrir d'aucune douleur importante.

"Il y a des temps forts et des temps faibles"

Mais le Français n'en est en réalité pas sorti indemne de cette chute. "Quelqu'un est tombé devant moi, je n'ai pas pu l'éviter", a-t-il relaté. "J'ai un peu mal au dos après la chute, je vais faire le point à froid. La tête a un peu tapé donc ça a dû tasser les vertèbres. Toute la journée, le circuit a été particulièrement dangereux avec beaucoup d'ilots et de ronds-points".

Avant cette étape, Guillaume Martin était parvenu à éviter tous les pièges. Toujours dans le groupe des favoris, en montagne comme pendant les coups de bordure, il était de ceux qui avaient parfaitement géré son début de Tour. "Depuis le début, la course se passait bien tous les jours", a-t-il rappelé. "Cette fois, ça a été plus compliqué. C'est normal, c'est un grand tour, il y a des temps forts et faibles". Ce mardi était un temps faible.

Avec AFP

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.