Tour de France 2020 : "Je suis triste pour Roglic comme je me sentais triste pour Laurent Fignon", confie le triple vainqueur Greg Lemond

Le champion revient sur franceinfo sur la surprise de l'avant-dernière étape du Tour de France : le Slovène Tadej Pogacar qui rafle le maillot jaune à son compatriote Primoz Roglic.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le slovène Primoz Roglic à l'arrivée du contre-la-montre du 19 septembre. 20e étape du Tour de France qui lui a coûté son maillot jaune. (MARCO BERTORELLO / AFP)

"Je suis triste pour Roglic comme je me sentais triste pour Laurent Fignon", témoigne sur franceinfo le triple vainqueur de la Grande Boucle, Greg Lemond. Le Slovène Primoz Roglic a perdu le maillot jaune à la veille de l'arrivée à Paris, détrôné par son compatriote Tadej Pogacar au chrono de la Planche des Belles filles.

Un scénario qui ressemble beaucoup à la victoire de l'Américain Greg Lemond sur le Français Laurent Fignon en 1989 à l'issue d'un contre-la-montre lors de la dernière étape sur les Champs-Elysées. Laurent Fignon possédait 50 secondes d'avance sur Greg Lemond mais le Français perdra finalement le tour pour 8 secondes. Un air de déjà-vu donc mais "c'est ça le sport, hier c'était fantastique, une journée historique", affirme le triple vainqueur du Tour.

Le Tour n'est jamais fini, jusqu'à ce que tu franchisses la ligne

Greg Lemond

à franceinfo

"Pour moi ce Tour de France, mais aussi celui de l'année passée, c'est un des meilleurs depuis des années", déclare Greg Lemond. Il se réjouit de voir un retournement de situation comme celui-là. "Le Tour de France est magique et il y a toujours des drames". Et même s'il reste déçu de ne pas voir le rêve en jaune de Primoz Roglic se réaliser jusqu'au bout, il félicite son jeune compatriote. "Tadej Pogacar a 21 ans, trois années de cyclisme professionnel et il gagne le Tour de France ! Ce matin il se lève, il y croit, il est dans un rêve".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.