Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Tour de France 2017 : après l'exclusion de Peter Sagan, Mark Cavendish abandonne sur blessure

Dans un sprint final houleux, le Slovaque a asséné un coup de coude à son adversaire britannique et a provoqué sa chute. Ce dernier a dû abandonner sur blessures.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La chute qui a provoqué l'exclusion de Peter Sagan et l'abandon de Mark Cavendish, le 4 juillet 2017 à Vittel (Vosges). (DE WAELE TIM / TDWSPORT SARL / AFP)

Peter Sagan ne terminera pas le Tour de France. Vainqueur de la 3e étape lundi, le Slovaque a été exclu mardi 4 juillet pour avoir donné un coup de coude à un concurrent lors du sprint final de la 4e étape entre Mondorf-les-Bains (Luxembourg) et Vittel (Vosges). Pour le jury des commissaires, le Slovaque a eu un comportement dangereux et effectué un "sprint irrégulier" qui a mis sur le carreau le Britannique Mark Cavendish.

Tour de France : deux chutes lors des sprints d'arrivée à Vttel
FRANCETV SPORT

Dans un premier temps, le jury a envisagé de sanctionner Peter Sagan d'une double pénalité, en temps et en points. "Oui, c'est un peu de ma faute, a reconnu le Slovaque avant la sanction, cité par L'Equipe. Mark est venu de l'arrière et je ne l'ai pas vu me doubler par la droite. Je n'ai pas eu le temps de me déporter sur la gauche pour l'éviter. Il m'a touché et il est tombé."

Cavendish abandonne

Mais les éléments se sont accumulés à l'encontre du champion du monde après les réclamations portées par les équipes de l'Allemand John Degenkolb (Trek) et du Britannique Mark Cavendish (Dimension Data). Les deux hommes ont en effet violemment chuté. Cavendish a franchi la ligne le bras replié. Alors que les médecins du Tour s'étaient montrés rassurants dans un premier temps, l'équipe du coureur a finalement annoncé qu'il s'était cassé l'épaule. Le sprinteur, vainqueur de 30 étapes sur le Tour, abandonne.

Interrogé un peu plus tôt sur le geste de Sagan, il s'est dit "un peu gêné par le (coup de) coude" du Slovaque tout en le remerciant d'être "venu immédiatement (le) voir après l'arrivée".

Du jamais-vu depuis sept ans

Au final, les commissaires, "considérant les faits particulièrement graves", ont exclu Peter Sagan de la course, avec une amende de 200 francs suisses (182 euros). Ce geste avait été immédiatement condamné par le peloton et les observateurs. "Un type arrive en maillot de champion du monde, et il croit qu'il peut tout se permettre !" a réagi André Greipel auprès de l'agence de presse allemande SID. Sur RMC, l'ancien coureur cycliste Jérôme Pineau n'a pas hésité à parler "d'attentat". Sur la ligne, Peter Sagan a été devancé par Arnaud Démare, premier vainqueur français de l'édition 2017.

La dernière exclusion pour comportement dangereux dans le sprint remonte, selon l'organisation du Tour, à l'édition 2010. L'Australien Mark Renshaw, qui travaillait pour... Cavendish, avait été puni pour des coups de tête répétés au Néo-Zélandais Julian Dean. Auparavant, le Belge Tom Steels avait été exclu du Tour 1997, au soir de l'étape de Marennes, pour avoir jeté un bidon vers un adversaire, Frédéric Moncassin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.