Cet article date de plus de cinq ans.

Tour de France 2015 : Christian Prudhomme, "un peu frustré comme tout le monde"

Le Tour de France 2015 se termine dimanche sur les Champs Elysées par le traditionnel final dans la capitale. C'est l'occasion d'établir un premier bilan avec son directeur Christian Prudhomme d'une édition rebaptisée "le tour de Froome" tant le cycliste anglais a dominé la compétition.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Christian Prudhomme salue Chris Froome avant la 4e étape du Tour 2015 © MaxPPP)

A trois étapes de la fin du Tour de France 2015, l'heure est à un premier bilan avec son directeur Christian Prudhomme. Et premier constat, il n'y a pas eu beaucoup de suspense dans cette édition, le Bitannique Christopher Froome dominant quasiement depuis le début. Ce que regrette un peu Christian Prudhomme :  "Je suis un peu frustré comme tout le monde même s'il reste deux très grosses étapes de montagne et que tout est possible dans ces étapes-là d'autant que Froome avait été moins bon sur la fin du Tour en 2013. Il a donné un coup d'assommoir dans la montée vers la Pierre Saint-Martin dans les Pyrénées mais Quintana n'a pas baissé les bras ."

Quand un coureur est ainsi au-dessus du lot, comment un organisateur fait-il pour assurer le spectacle ? Christian Prudhomme explique que l'on "travaille sur trois éditions consécutives. Je me dis donc qu'heureusement que cette année on ne termine pas sur un contre-la-montre plat car les écarts seraient encore plus manifestes. Mais je vous accorde que cela va être compliqué de mettre à mal Christopher Froome ."

"Dès qu'il y a une performance, on met un point d'interrogation "

Ce Tour de France 2015 a aussi été marqué par des soupçons de dopage autour du maillot jaune. Pour Christian Prudhomme, "on n'a pas plus de doutes que dans d'autres disciplines. Aujourd'hui, la difficulté vient du fait que dès qu'il y a une performance, on met un point d'interrogation. Il y a un passé lourd à porter. Est-ce qu'il faut systématiquement se dire que celui qui est devant triche ? Pour repousser cette suspicion, si des contrôles mécaniques étaient systématiques sur les courses cyclistes, cela ne me dérangerait pas ."

Sur les performances des Français, Christian Prudhomme retient la victoire jeudi de Romain Bardet, "un symbole parce qu'il est issu du centre de formation de Chambéry où on ne peut rester que si on effectue en parallèle un cursus universitaire ". Par contre au général, les Français sont loin… Pour Christian Prudhomme, "le premier Français du Tour 2013 était Romain Bardet justement. Pour son premier tour, il était 15e. J'aime la capacité à rebondir des Français. Je suis convaincu que l'on les retrouvera dans d'autres courses et l'année prochain e."

Christian Prudhomme : "cela va être compliqué de mettre à mal Christopher Froome"
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.