Cet article date de plus d'un an.

Retraite de Thibaut Pinot : "C'est une libération pour lui de l'annoncer maintenant", explique son manager Marc Madiot

Le cycliste français Thibaut Pinot a annoncé, jeudi, qu'il mettrait un terme à sa carrière à l'issue de la saison 2023.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le manager Marc Madiot (à gauche) et Thibaut Pinot participent à une conférence de presse, le 30 juin 2016, deux jours avant le départ de la 103e édition du Tour de France. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

"C'est une libération pour lui de l'annoncer maintenant", a expliqué ce jeudi sur franceinfo le manager de Thibaut Pinot à l'équipe Groupama-FDJ, après l'annonce de la retraite du cycliste français à la fin de la saison, dans le journal l'Equipe.

"Il est libéré de toute cette carrière. Le fait de l'annoncer maintenant, ça le libère de toutes les questions qu'on pourra lui poser lors de cette saison", a-t-il réagi. Marc Madiot assure par ailleurs qu'il n'est "pas surpris" par cette annonce.

"C'était dans l'air depuis un certain temps. Il a choisi son heure et son jour et c'est pour aujourd'hui. Cela montre que le temps passe, il y a un peu de nostalgie."

Marc Madiot, manager de l'équipe Groupama-FDJ

à franceinfo

Le grimpeur de l'équipe Groupama-FDJ, âgé de 32 ans, prendra donc sa retraite à l'issue de la saison. "Je sais qu'il est en forme, qu'il s'entraine et qu'il a envie de faire une belle saison", a affirmé son manager. Marc Madiot assure qu'une participation éventuelle au Tour de France l'été prochain n'est pas encore à l'ordre du jour : "Nous n'en avons pas encore parlé. Pour l'instant, nous sommes focalisés sur le Giro."

Quant aux traits de caractères que Marc Madiot retient de son protégé, le manager évoquer "un personnage compliqué et torturé" : "Cela n'a pas toujours été de tout repos, plaisante-t-il. Thibaut Pinot, ce sont des moments très hauts, parfois des moments difficiles et bas, mais il a toujours su rebondir et c'est pour ça qu'il y a une ferveur autour de lui."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.