Cet article date de plus de cinq ans.

Deuxième du GP La Marseillaise, Thibaut Pinot commence bien l’année

Le Grand Prix de la Marseillaise sonne la reprise de la saison cycliste en France. Première manche de la Coupe de France et habituellement dominée par les sprinteurs, l’épreuve des Bouches-du-Rhône a fait la part belle aux grimpeurs ce dimanche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Thibaut Pinot. (DE WAELE TIM / TDWSPORT SARL)

On a plus l’habitude de le voir briller en juin et en juillet, quand les routes s’élèvent et que le Tour de France approche. Mais Thibaut Pinot a décidé de frapper très fort en ce jour de reprise. Le Francomtois, 10e coureur mondial la saison passée, se classe deuxième du GP La Marseillaise, remportée par Dries Devenyns (IAM Cycling). Les deux hommes se sont échappés dans le Col de la Gineste, l’une des principales difficultés du jour. 

Le duo de tête prend rapidement de l’avance face à un premier groupe de poursuivants. Avec 40’’, Pinot et Devenyns peuvent espérer aller au bout. C’est d’ailleurs ce qu’ils parviennent à faire. La victoire se joue au sprint entre les deux hommes, et à ce petit jeu-là, Dries Devenyns s’avère le plus rapide. Planckaert règle le sprint du peloton, à 42 secondes.

Thibaut Pinot, dont la saison s’axe principalement autour du Tour de France et des Jeux Olympiques, ne pouvait pas mieux démarrer l’année 2016. "Prendre la deuxième place, c'est un sentiment mitigé", a reconnu le  Français vainqueur cette année au sommet de l'Alpe d'Huez, heureux de voir que "la forme était là dès le début de saison", mais  malheureux de voir la victoire lui échapper "pour une demi-roue".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thibaut Pinot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.