Cet article date de plus d'un an.

Paris-Roubaix : les vélos des coureuses s'adaptent aux pavés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Paris-Roubaix : les vélos des coureuses s'adaptent aux pavés
Paris-Roubaix : les vélos des coureuses s'adaptent aux pavés Paris-Roubaix : les vélos des coureuses s'adaptent aux pavés (France 3)
Article rédigé par France 3 - F. Castaingts, E. Quinart, A. Da Fonseca
France Télévisions
France 3
Dans un peu plus de deux semaines vont s'élancer les coureurs du Paris-Roubaix mais d'abord honneur aux filles qui démarrent la course un jour avant celle des hommes, le 8 avril. Les vélos sont spécialement préparés à cette course surnommée "L'enfer du Nord".

À trois semaines de la reine des classiques, l'équipe Cofidis ajuste ses derniers réglages. Selles, cintres adaptées, pression des pneus... tout est nouveau pour les coureuses qui découvrent leurs vélos renforcés, spécialement pour les pavés. "Ce qui est important, c'est de voir si la position est exactement la même parce que vu que c'est deux codes différents, deux géométries qui sont différentes donc il faut qu'on s'habitue à trouver la bonne position avant le jour de course", témoigne une coureuse. 

29 km de pavés à avaler

Pour cette troisième édition féminine, le Paris-Roubaix s'allonge avec quasiment 150 km, dont 29 km de pavés à avaler. Le confort de route devient un enjeu crucial. "L'enfer du Nord" et ses secteurs pavés sont un parcours mythique que l'équipe nordiste a déjà bien en jambe. En 2022, deux des filles de l'équipe étaient parvenues dans le top 20. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.