Cet article date de plus de huit ans.

Marc Sergeant : « J’espère que les Sky vont nous aider »

Confiant dans les capacités de son sprinteur Andre Greipel, le directeur sportif de Lotto-Belisol Marc Sergeant cherche surtout des alliés pour rouler jusqu’au sprint.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Comment va André Greipel ?
Marc Sergeant:  Il est dans une forme optimale. Ce n’est pas parce qu’il a été deuxième il y a deux jours qu’on va désespérer. J’espère qu’il aura une nouvelle chance aujourd’hui mais on verra.

Deuxième pour quelques centimètres à Tournai, que faut-il changer pour battre Cavendish ?
MS: Lundi, le problème était Cavendish avait été emmené par un coureur d’Orica Greenedge. Il faisait ça pour Goss mais il avait Cavendish dans la roue et le Britannique en a profité à 100 %. Sans ça, le classement aurait pu être différent. Cavendish est là et il faut compter sur lui. 

Le vent peut-il changer la course ?
MS: En principe oui mais pour l’instant il n’y a rien au départ d’Abbeville. On nous annonce un vent contre au début après on va tourner à gauche sur le littoral et il faudra être vigilant à ce moment là. Ce qui m’inquiète, ce sont les 217 km. Kittel est malade et sans les Argos-Shimano, ça fait une équipe en moins pour rouler sur les échappés. J’espère que les Sky vont nous donner un coup de main car, même s’ils doivent protéger Wiggins, ils ont Cavendish. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.