Cet article date de plus de six ans.

Les moniteurs de ski font le Tour de France

Quarante moniteurs de ski ont réalisé à vélo la dernière montée de l’étape sur Risoul ; une montée classée en première catégorie. L’objectif : promouvoir la montagne en été.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le groupe de l'ESF dans la montée vers Risoul © RF/Jean-Marie Porcher)

Ils étaient une quarantaine sur les pentes de Risoul à effectuer la dernière montée de la quatorzième étape. Quarante moniteurs qui sont partis à l'assaut de cette ascension pour promouvoir la montagne en été. Une initiative de France montagne.

Dans ce mini peloton on retrouvait d’ailleurs des ambassadeurs de choix : Luc Alphand vainqueur dans le passé de la coupe du monde de ski Alpin et du rallye Dakar ainsi que Pierre Vaultier récent champion Olympique de snowboard à Sotchi.

Le groupe a réalisé l’ascension avant le passage des professionnels et a pu ressentir l’ambiance du tour de France.

"Une ambiance géniale"

 (Luc Alphand et Pierre Vaultier dans la montée © RF/Jean-Marie Porcher)

Luc Alphand estime d’ailleurs que rouler au milieu du public, "c’est juste  top , on est monté dit-il à un rythme tranquille en peloton mais l’ambiance, c’est génial. Quand tu es coureur ça doit vraiment te motiver pour essayer de te déchirer et l’inverse quand tu est à la rue ça doit être dur ! On a du mettre 1h02 mais ils vont monter en 35 minutes ; c’est un autre monde. "

Des skieurs pour la plupart fans du Tour de France qui ont tous un ou plusieurs souvenirs de la Grande Boucle en tête. Luc Alphand se souvient d’une descente (déjà) du col de L’Izoard où il avait passer les coureurs à 80 km/h. Pierre Vaultier aimait quand il était plus jeune monter dans les cols en vélo pour voir passer le peloton du tour de France.

 (Tout le groupe à l'arrivée © RF/Sébastien Hazard)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.