Les coureurs français promettent du spectacle sur le Tour de France

L'édition 2019 du Tour s'élancera de Bruxelles, en Belgique, samedi 06 juillet. A l'image de Warren Barguil, sacré champion de France sur route, ce dimanche, les cyclistes tricolores font preuve d'ambition.

Warren Barguil (Arkéa-Samsic), sacré nouveau champion de France de cyclisme sur route, dimanche 30 juin 2019. 
Warren Barguil (Arkéa-Samsic), sacré nouveau champion de France de cyclisme sur route, dimanche 30 juin 2019.  (FRED TANNEAU / AFP)

La 106e édition du Tour de France promet déjà du spectacle avec des Français que l’on attend en animateurs car il n'y aura pas que Romain Bardet ou Julian Alaphilippe sur ce Tour. Il faudra également compter sur Thibaut Pinot et sur le nouveau champion de France de cyclisme sur route, Warren Barguil. Des coureurs cyclistes qui ont tous deux impressionné hier, lors des championnats de France.

Retour réussi pour Barguil

On ne va donc pas se mentir, on a encore plus hâte que d’habitude d’être sur le Tour de France. La raison ? Après ce qu’on a vu hier, lors des championnats de France, on se dit que le spectacle va être au rendez-vous dans les rangs tricolores. D'une part, notamment, parce que Warren Barguil est enfin de retour après deux années passées à douter et à essuyer les critiques.

"Je tâcherai de ne pas oublier ces gens-là, ceux qui se sont montrés négatifs envers moi. Par contre, forcément, on a un respect pour le maillot bleu-blanc-rouge et c'est avec une grande fierté que je vais le porter", déclare le cycliste après son sacre. 

"Wawa" le grimpeur, le maillot à pois 2017, qui a retrouvé son panache et n'apparaît jamais autant offensif que lorsqu’il est porté par le public. Nul doute qu'avec un maillot bleu-blanc-rouge sur le dos, il faudra compter sur ses coups d’éclat, tout comme sur ceux de Thibaut Pinot qui ne s’est pas caché, dimanche, au chaud dans le peloton pour se préserver en vue du Tour. Non, tel un patron, le coureur tricolore a attaqué en fin de course, affichant alors toute sa classe.

"Ils savent ce qu'ils ont à faire"

Mais de là à voir enfin un Français succéder à Bernard Hinault, tout en haut de l’affiche... Emmanuel Hubert, le manageur de Warren Barguil, demande juste à ce qu’on les laisse tranquille. "On a tendance à tout de suite dire que ça y est, on a le futur vainqueur du Tour de France, Thibaut Pinot. On leur met une énorme pression mais il faut les laisser grandir. Ils savent ce qu'ils ont à faire". 

De bonnes raisons pour le public d'avoir hâte de voir ces coureurs à l'œuvre, avec à leur côté Julian Alaphilippe et Romain Bardet, les deux champions qui, eux, ont brillé par leur absence lors des championnats de France.