Cyclisme : Jan Ullrich rend hommage à son ancien rival et ami Lance Armstrong, qui l’a aidé à se libérer de ses addictions

Le vainqueur du Tour de France 1997, qui se fait très discret dans les médias, s’est exprimé dans "The Move", le podcast de l’Américain.

Article rédigé par
Maÿlice Lavorel - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jan Ullrich sur le parcours de la deuxième étape du Tour de France 2017, entre Düsseldorf et Luttich, le 2 juillet 2017. (GUIDO KIRCHNER / DPA)

Ils se sont longtemps affrontés sur les routes, avant de se soutenir dans leur vie privée. La légende déchue du cyclisme, Lance Armstrong, a rendu visite à son adversaire de toujours, Jan Ullrich, à Majorque, fin septembre. Ils en ont profité pour enregistrer un épisode du podcast "The Move", où ils sont revenus sur les problèmes de santé du coureur allemand.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lance Armstrong (@lancearmstrong)

En 2018, Ullrich, en proie à une grave dépression et en lutte contre ses addictions, avait dû séjourner en hôpital psychiatrique. Lance Armstrong était venu lui rendre visite, pour le soutenir. "Il y a trois ans, j’ai eu de graves problèmes. Et tu es venu me voir, j’étais tellement heureux", affirme-t-il à l'Américain.

"J’étais comme Marco Pantani"

Jan Ullrich s’est vu finir comme Marco Pantani, retrouvé mort dans une chambre d’hôtel de Rimini, en Italie, le 14 février 2004, après une overdose d'antidépresseurs et de cocaïne. "J’étais comme lui, presque mort…", avoue-t-il, avant de célébrer son retour sur la pente ascendante : "Maintenant, je me suis remis. Toi et d'autres amis, vous m'avez ramené à la vie. Je suis heureux […] Je m’entraîne tous les jours, j’ai arrêté l’alcool et la drogue, ma copine cuisine pour moi. Je suis en bonne santé et dans un bon état d’esprit."

Lance Armstrong a lui aussi tenu à rendre hommage à son rival de toujours, et à évoquer les difficultés qu’ils ont tous les deux traversées après avoir partagé la route sur les plus grandes épreuves cyclistes entre 1995 et 2007 : "Tu étais mon plus grand rival, celui qui me donnait le plus de fil à retordre. Je ne pensais qu’à toi, à personne d’autre. On a vécu des choses folles, des choses difficiles, mais on est là aujourd’hui, ensemble, en bonne santé. C’est l’un des grands moments de mon année", assure-t-il.

Les deux anciens coureurs ont également ressorti leur vélo pour une sortie sur les routes de l’île, un moment immortalisé et partagé par l’Américain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lance Armstrong

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.