Cet article date de plus de neuf ans.

Lance Armstrong formellement accusé de dopage par l'USADA

Le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong a été formellement mis en accusation pour dopage par l'Agence américaine antidopage, a annoncé ce vendredi l'USADA. Un comité d'experts ("anti-doping review board") a "unanimement" recommandé la poursuite de la procédure ouverte mi-juin par l'USADA, qui accuse l'ancien coureur cycliste américain de s'être dopé dès 1996 et jusqu'à 2011.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Lance Armstrong avec le maillot de la fondation "Livestrong"

Le dossier Armstrong, qui concerne aussi cinq autres anciens collaborateurs de l'Américain, entre maintenant dans une procédure dite de "jugement". L'USADA va maintenant permettre aux accusés d'exercer leur droit à la défense lors d'une audition devant un panel d'arbitres indépendants, qui rendra un verdict susceptible d'appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Mi-juin, l'USADA avait ouvert une procédure contre Armstrong et l'avait présentée comme "la première étape d'une procédure légale qui en compte plusieurs pour violations présumées des règles antidopage en sport".

L'USADA accuse le Texan de 40 ans de s'être dopé pendant quasiment toute sa carrière professionnelle en ayant recours à l'EPO, aux transfusions sanguines, à la testostérone, à la cortisone et à l'hormone de croissance, et d'avoir aussi poussé d'autres coureurs au dopage. Malgré les nombreuses accusations qui ont émaillé sa carrière, Armstrong n'a jamais été convaincu de dopage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.