L'UCI "condamne le comportement dangereux" de Nacer Bouhanni qui a projeté Jake Stewart lors du sprint final et saisit la Commission de discipline

Ce lundi 29 mars, au lendemain de la course Cholet-Pays de la Loire, l'Union Cycliste Internationale a condamné "fermement le comportement dangereux du coureur Nacer Bouhanni (Team Arkea-Samsic), qui a projeté Jake Stewart (Groupama-FDJ) contre les barrières lors du sprint final". Des sanctions à l'encontre du Français pourraient être prononcées par la Commission que l'UCI a saisie.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (LAURENT LAIRYS / LAURENT LAIRYS)

"Salut Nacer, je voudrais te demander à quoi tu pensais... Mais tu n’as clairement pas de cerveau". Sur twitter, Jake Stewart n'a pas mâché ses mots lorsqu'il a voulu interpeller Nacer Bouhanni. En partageant dans le même temps le sprint massif, très houleux entre les deux hommes, de la course Cholet-Pays de la Loire, la jeune pépite britannique (20 ans) de la Groupama - FDJ a voulu prouver comment son rival de la Team Arkea-Samsic l'avait violemment éjecté de l'emballage final. Un geste qui a finalement été repéré par les commissaires de route (Bouhanni a été disqualifié) et même par l'Union Cycliste Internationale.

Ce lundi 29 mars, l'UCI a en effet transmis un communiqué officiel en condamnant "fermement le comportement dangereux du coureur Nacer Bouhanni (Team Arkea-Samsic), qui a projeté Jake Stewart (Groupama-FDJ) contre les barrières lors du sprint final de Cholet-Pays de la Loire (épreuve de l’UCI Europe Tour de Classe 1.1)". 

Une sanction à venir ?

Dans ce même communiqué, l'UCI déclare également "qu'elle a décidé de saisir sa Commission Disciplinaire et demander l’imposition de sanctions à la hauteur de la gravité du geste reproché." Autrement dit, Nacer Bouhanni sera peut-être l'objet d'une sanction pour son geste qui aurait pu causer une grave chute alors que les sprinteurs filaient à vive allure pour remporter la course.

Il faut dire que depuis le terrible accident survenu lors de la 1re étape du Tour de Pologne 2020, qui a envoyé le coureur Fabio Jakobsen à l'hôpital, l'UCI veut être plus ferme dans ces sprints toujours dangereux. Dylan Groenewegen, auteur de l'écart qui avait coûté cette chute au Néerlandais, avait d'ailleurs écopé de neuf mois de suspension en novembre dernier

Bouhanni : "j'admets mon erreur de changer de trajectoire"

Quelques heures après le communiqué de l'UCI, c'est la Team Arkea - Samsic qui a décidé de réagir à cette polémique qui gonfle de plus en plus. Du moins, c'est Nacer Bouhanni, en personne, qui a tenu à présenter ses excuses auprès du sprinteur britannique, tout en donnant sa vision des choses concernant le sprint houleux en question : : "Je suis désolé pour Jake Stewart. Le sprint s’est déroulé ainsi : je vois Élie Viviani lancer et je veux prendre sa roue. J’admets que mon erreur a été de changer de trajectoire pour aller prendre sa roue. Je ne vois pas Jake Stewart à ce moment-là. Lorsque nous entrons l’un et l’autre en contact, je me retrouve déséquilibré. Je me rattrape comme je peux afin ne pas tomber. Je voulais juste prendre l’aspiration car le vent venait de face côté droit, en aucun cas c’était intentionnel."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.