Cet article date de plus d'onze ans.

Jalabert: "Andy Schleck paraît impérial"

Laurent Jalabert, notre consultant, revient sur la 8e étape du Tour de France entre la Station des Rousses et Morzine - Avoriaz.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"On peut dire que cette étape vers Avoriaz était la première véritable étape de montagne de ce Tour, avec les premiers cols de première catégorie. Et déjà de grosses surprises. Jusque là tout le monde avaient pu cacher son jeu mais là il était inévitable de se découvrir. On a directement vu que Lance Armstrong n’y était pas. Il a bien fait illusion dans le prologue mais en montagne il ne suit plus… Il a chuté et perdu beaucoup de temps mais ce n’est pas uniquement la chute qui lui a fait perdre autant de temps.

A l’avant, on était surpris de voir une course aussi indécise. Contador était bien entouré. On pensait qu’il peinerait par manque d’équipiers et bien non il était bien encadré. Au moment où il fallait conclure, il n’était plus en mesure de le faire. Andy Schleck a toujours paru serein et impérial. Et malgré sa victoire lors de cette étape, il doit regretter de ne pas avoir attaqué plus tôt. Car il avait moyen de se positionner en grand favori pour la victoire finale.

Armstrong n’a pu grand-chose à espérer à part une victoire d’étape. En est-il vraiment capable, je ne crois pas…".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.