Haïti : le chef de l'Etat confirme l'épidémie de choléra

Le président René Préval confirme aujourd’hui l'apparition d'une épidémie de choléra à Haïti qui a fait 138 morts au moins. _ Le chef de l'Etat a annoncé que le gouvernement prenait un certain nombre de mesures à titre préventif pour tenter d'enrayer sa propagation dans un pays qui peine à se remettre du tremblement de terre dévastateur du 12 janvier.

(Radio France ©REUTERS/Lucas Jackson)

“Je suis en mesure de confirmer qu'il s'agit bien du choléra”, a précisé le président René Préval.
L'épidémie frappe le centre de l'île caraïbe.
Plus de 1.500 cas ont été répertoriés, avait auparavant annoncé un porte-parole des opérations humanitaires de l'Onu en Haïti.
Les victimes souffrent de diarrhées et de déshydratation très rapide, symptômes du choléra. Dans certains cas, le décès a
suivi de quelques heures seulement l'apparition des premiers
symptômes.
Les services hospitaliers sont débordés dans les départements d'Artibonite et du Plateau central, au nord de la capitale, Port-au-Prince, a précisé le Dr Gabriel Thimoté, directeur général du ministère de la Santé.
_ Pour ce médecin comme pour Alex Larsen, ministre de la Santé, le choléra serait la cause des décès. “Sur 15 cas examinés, 13 nous font penser qu'il s'agit du choléra”, a-t-il dit le Dr Thimoté.

_ Le choléra se transmet par l'eau et la nourriture.

_ Haïti n'avait pas vécu d'alerte sanitaire aussi sérieuse depuis le tremblement de terre qui a fait 300.000 morts et 1,5
million de sans-abri.