Fernando Gaviria remporte au sprint la 2e étape du Tour de Burgos devant le Français Arnaud Démare

Le cyclisme est de retour aux affaires avec le Tour de Burgos. Pour cette deuxième étape, 168 kilomètres étaient prévus. Après la victoire mardi de l'Autrichien Felix Großschartner (Bora-Hansgrohe) lors de la première étape, c'est le Colombien Fernando Gaviria (UAE Emirates) qui s'est imposé au sprint. Premier français au classement, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) termine deuxième de la course.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Fernando Gaviria (BETTINI LUCA / BETTINIPHOTO)

Pour cette deuxième étape du Tour de Burgos, les sprinteurs ont été à l'honneur dans une étape relativement calme et sans grandes envolées. Et c'est Fernando Gaviria qui s'est imposé au terme des 168 kilomètres entre Castrojeriz et Villadiego. Le Colombien a profité de la chute d'Enrique Sanz (Kern Pharma) dans le dernier virage pour s'envoler et s'assurer la victoire d'étape. 

Arnaud Démare a lui aussi été au rendez-vous de cette 2e étape et mais n'a rien pu faire face à l'attaque de Gaviria et termine second de la course. Une deuxième place rassurante pour le Français, victime de deux chutes la veille. Le coureur Groupama-FDJ réalise par ailleurs sa meilleure performance de l'année après sa 3e place lors de l'étape d'Hatta. Sam Bennett complète le podium de l'étape. 

Contrairement à l'étape mouvementée de la veille, les coureurs n'ont pas offert le spectacle attendu. Ils sont cinq à s'être rapidement échappés : les Espagnols Joel Nicolau (Caja Rural-Seguros RGA), Angel Fuentes (Burgos-BH) et Franciso Galvan (Kern Pharma), accompagnés des Italiens Riccardo Verza (Kometa Xstra Cycling Team) et Alessandro Fedeli (NIPPO DELKO One Provence).

Nicolau aura résisté le plus longtemps mais à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée, le peloton s'est regroupé et la Team Groupama a essayé de se détacher pour empocher la victoire avant de se faire surprendre par Gaviria. Une chute est à déplorer dans le dernier virage et a perturbé le sprint final. Aucun changement n'est à noter au général et l'Autrichien Félix Großschartner conserve la tête du général. Demain, première étape de montagne avec un rendez-vous au sommet du Picon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.