Cet article date de plus de sept ans.

Étape 4 : après son périple anglais, le Tour retrouve la France

Après trois jours magiques en Angleterre, le Tour retrouve la France avec une étape entre Le Touquet et Lille, 163 km. Une étape qui devrait profiter aux sprinteurs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Arnaud Démare, à gauche, sera très attendu en France avec son maillot Bleu Blanc Rouge de champion de France © MAXPPP)

Après une belle escapade anglaise, le Tour arrive en France Une étape de 163 km dans le Nord entre Le Touquet et Lille. Après la campagne anglaise, place à la campagne française pour ce qui s'apparente à un deuxième départ. Chris Froome, l'un des favoris, si ce n'est le grand favori de l'épreuve ne dit pas autre chose : "On va arriver en France et c'est le vrai départ du Tour ", raconte, en Français, le coureur de la Sky qui ajoute que désormais il "attend la montagne ".

Si cette étape semble promise aux sprinteurs, le peloton devra passer quelques bosses sur un parcours vallonné. Au programme, avant l'arrivée devant le nouveau stade de Lille, deux cols de quatrième et troisième catégorie.

Les Français attendus sur leur sol

Après trois jours de folie en Angleterre, le public français est attendu aux bords des routes. Et il aura du monde à applaudir. A commencer par Arnaud Démare. Le coureur français porte cette année le fameux maillot bleu blanc rouge de champion de France. Et il ne sait pas encore à quoi s'attendre : 

"Tout le monde me dit 'tu vas voir l'ambiance avec le maillot (bleu blanc rouge), ça va être impressionnant.' "

Mais dans le Nord, une autre équipe sera sous le feu des projecteurs. L'équipe française Cofidis. Et le porteur du maillot blanc à pois rouges du meilleur grimpeur, Cyril Lemoine, a hâte d'être sur les routes régionales : "On est très attendu dans le Nord, c'est là qu'on a nos fidèles supporters. On va arriver pas loin du siège social de Cofidis. On a réuni toutes les conditions qu'il fallait pour arriver à Lille avec le maillot, c'est très bien. "

Mais plus que cette quatrième étape, le peloton pense déjà la cinquième entre Ypres et Arenberg Porte du Hainaut, mercredi. Une étape que bon nombre de coureurs redoutent. Elle comprend en-effet neuf secteurs pavés...où le Tour peut basculer. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.