Etape 10 : ce qu'il ne fallait pas manquer

L'abandon de Contador, la démonstration de Nibali, le brouillard et la préparation mentale des cyclistes. Voici notre résumé de cette dixième étape du Tour.

(Les décorations au bord des routes © RF/BS)

Les hommes du jour

Alberto Contador. Après l'abandon de Christopher Froome, Alberto Contador faisait figure de favori de cette 101e édition du Tour de France. Le coureur espagnol de l'équipe Saxo-Tinkoff ne remportera pas sa troisième Grande Boucle contraint à l'abandon lors de cette dixième étape.

Vincenzo Nibali. C'est l'autre homme de cette journée. Le coureur italien de la formation Astana fait plus que jamais figure de favori de ce Tour de France. D'autant qu'à l'arrivée en haut de la Planche des Belles Filles, il a frappé un grand coup en démontrant tout sa puissance lors de la dernière ascension. Le coureur Italien remporte la victoire d'étape et récupère le maillot jaune qu'il avait perdu la veille au profit du Français Tony Gallopin.

Le lieu du jour

(Le col des Chevrères, noir de brume et de monde © RF/BS)
La montée du col des Chevrères, dans la forêt et dans la brume. L'une des grosses difficultés de la journée juste avant l'arrivée à la Planches des Belles Filles. Beaucoup de monde présent dans cette montée de 3,5 km à 9,5% de moyenne avec des passages à 18%. Un col qui a fait très mal aux jambes de Tony Martin. L'Allemand, vainqueur dimanche à Mulhouse et porteur du maillot à pois de meilleur grimpeur a littéralement été scotché à la route dès les premiers hectomètres de l'ascension. Il avait fait une bonne partie de l'étape en tête.

L'anecdote du jour

L'anecdote se définie en un mot : souffrance. Souffrance d'Alberto Contador qui a abandonné après une chute. Il a toutefois effectué plusieurs kilomètres à vélo après être tombé avant de définitivement jeter l'éponge. Et quelques heures après, à la suite d'une radio, on a appris que le champion espagnol était en réalité victime d'une fracture du tibia.

Souffrance aussi pour le maillot jaune Tony Gallopin qui n'a gardé sa tunique de leader qu'une petite journée. Il le dit, c'est la journée la plus dure qu'il a vécu sur un vélo. Pierre Rolland dit exactement la même chose.

Le portrait du jour

L'ancien entraîneur de foot Denis Troch travaille désormais pour la fdj.fr dont il est le préparateur mental. Celui qui a été l'adjoint d'Arthur Jorge au PSG et qui a entraîné Amiens, travaille avec plusieurs coureurs, dont Arnaud Démare, pour les aider à gérer leurs émotions et à sublimer leur performance.

Etape 10 : portrait de Denis Troch, ancien entraîneur de foot qui travaille désormais pour la FDJ.fr. Il est préparateur mental des cyclistes. Il travaille avec eux sur le moyen de sublimer la performance : "Il y a la préparation physique, technique, stratégique et la préparation mentale vient derrière tout ça pour donner la possibilité aux coureurs de tirer la quintessence de tous ces potentiels."

Le tweet du jour

Il est signé de Chris Froome. Le vainqueur du Tour de France 2013, qui a abandonné lors de la cinquième étape a tenu à saluer Alberto Contador.  "Grosse perte pour le Tour de France aujourd'hui. Récupère bien et j'espère te voir à la Vuelta", écrit le champion anglais à l'attention de son rival espagnol.