Vidéo Tour d'Italie 2021 : Ganna crève mais gagne, Cavagna chute, le sacre de Bernal... Revivez les moments forts de la 20e étape

Filippo Ganna (Ineos-Grenadiers) a remporté l'ultime étape du Giro 2021, son coéquipier Egan Bernal a remporté la victoire au général.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Egan Bernal a remporté la 104e édition du Giro. (DARIO BELINGHERI / AFP)

Dave Brailsford a passé un très bon dimanche. Le manager de la formation Ineos-Grenadiers a vu son équipe remporter non pas une, mais deux victoires sur la même journée, dimanche 30 mai. Filippo Ganna a remporté le contre-la-montre de 30,3 km de l'ultime étape du Giro dans les rues de Milan, alors qu'Egan Bernal a remporté la victoire finale. Voici les moments forts de cette ultime étape.

Ganna crève mais s'impose à Milan

Filippo Ganna lors de la 21e étape

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Qui d'autre que lui ? Immense favori à la victoire sur l'exercice solitaire, Filippo Ganna (Ineos-Grenadiers) a remporté le deuxième et dernier contre-la-montre, après celui de la première étape à Turin. Flashé à plus de 53 km/h de moyenne, l'Italien a néanmoins ouvert la porte à la concurrence à la suite d'une crevaison lente, qui lui a coûté une trentaine de secondes.

Insuffisant pour que quelqu'un vienne néanmoins l'inquiéter. C'est dire la marge que le bolide d'Ineos avait, lui qui a remporté les six derniers chronos du Tour d'Italie. "J’étais un petit peu enragé quand je suis arrivé. Je suis vraiment désolé pour Rémi qui est tombé, c’est dommage de finir sur une chute, ça fait partie du jeu. Aujourd’hui les jambes répondaient bien, ça été trois semaines très intenses pour moi et toute l’équipe", racontait-il à l'arrivée au micro d'Eurosport.

Cavagna chute juste avant l'arrivée

Giro 2021 : la chute et l'arrivée de Rémi Cavagna

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Cruel scénario pour Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick-Step), qui imaginait peut-être profiter des malheurs de Ganna pour remporter sa première étape sur un Grand Tour. Malheureusement, le TGV de Clermont-Ferrand a heurté une barrière à quelques centaines de mètres de l'arrivée, hypothéquant ses chances de victoire.

Le Français termine néanmoins l'étape à la 2e place à 12 secondes du vainqueur, et a reconnu au micro d’Eurosport avec humilité la domination de son rival italien malgré sa frustration : “C’est embêtant, on est à fond, c’est à la moindre seconde donc on prend tous les risques, et j’en ai oublié le dernier virage. Je me suis un peu cassé mais je me suis vite relevé pour essayer. C’est dommage mais je n’ai rien de cassé, c’est le plus important. Ce n’était peut-être pas mon meilleur contre-la-montre de l’année, mais je l’ai bien fait, je ne peux pas être déçu. Je crois que Filippo a crevé donc ça fait un partout. Il a été plus rapide, il a été le plus fort aujourd’hui. Ça reste le champion du monde."

Bardet limite la casse, Bernal assure la victoire finale

L'arrivée des favoris sur le chrono

(franceinfo: sport / Eurosport Player)

Loin d'être spécialiste de l'exercice chronométré, Romain Bardet a confirmé dimanche qu'il finissait bien ce 104e Giro en prenant la 31e place de l'étape à 2'10 de Ganna. Insuffisannt néanmoins pour conserver sa cinquième place, puisque le Français est doublé par Daniel Felipe Martinez (14e de l'étape à 1'21) et Joao Almeida (5e à 27''), et finit donc 7e de ce Tour d'Italie. 

Pas de changement parmi les quatre premiers du général après cette ultime étape : Aleksandr Vlasov (Astana) termine au pied du podium, derrière Simon Yates (Team BikeExchange), Damiano Caruso (Bahrain-Victorious) et donc Egan Bernal (Ineos-Grenadiers), qui remporte ce 104e Giro. C'est la deuxième victoire d'un Colombien sur le Giro après Nairo Quintana en 2014, et le deuxième sacre de suite pour Ineos après celui de Tao Geoghegan Hart en 2020.

Bernal, qui a remporté en outre deux étapes, récolte également le maillot blanc de meilleur jeune et termine deuxième au maillot "azzurro" de meilleur grimpeur remporté par le Français Geoffrey Bouchard (AG2R La Mondiale). Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) ramène le maillot "cyclamen" du classement par points.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Egan Bernal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.