Déplacements : à Grenoble, le vélo est devenu roi

Lâcher sa voiture pour se déplacer à vélo : une option adoptée par de plus en plus de citoyens des grandes villes. À Grenoble (Isère), la ville a mis les moyens pour favoriser l'utilisation du vélo.

France 2

C'est la seule grande ville française à avoir élu un maire écologiste : cinq ans plus tard, le visage de la préfecture de l'Isère, Grenoble, a changé. Il y a moins de voitures dans les rues et six fois plus de cyclistes qu'en 2015 sur certains axes. "De toute façon, c'est plus écologique et plus pratique", confie une cycliste. "Quand on a goûté au vélo, c'est difficile de revenir en arrière. On a une liberté que l'on a pas autrement", avoue une autre.

Un grand plan pour les vélos

Le grand projet de ville et de la métropole : 40 kilomètres "d'autoroute" pour vélos, une piste balisée et dédiée aux cyclistes. La ville compte aussi 12 000 places de stationnement pour les vélos et construira trois lignes de tram en plus d’ici 2023. Le message du maire, Éric Piolle, est clair : les automobilistes ne sont plus les bienvenus. "On a vécu une période où la voiture, la voiture individuelle, être tout seul dans sa voiture était un élément de liberté. Et c'est ce que l'on est en train de changer". Désormais, à Grenoble, 15% des déplacements domicile-travail se font à vélo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cycliste utilise un vélo Jump, le 12 avril 2018, à San Francisco (Californie, Etats-Unis).
Une cycliste utilise un vélo Jump, le 12 avril 2018, à San Francisco (Californie, Etats-Unis). (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)