Cet article date de plus de quatre ans.

Cyclo-cross : Van Aert intouchable en coupe du monde... malgré une fracture

Le champion du monde Wout Van Aert est en très grande forme pour ce début de saison : le jeune coureur belge, déjà vainqueur à Las Vegas mercredi, a remporté cette nuit la seconde manche de coupe du monde... malgré un orteil fracturé.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Intouchable. Difficile de décrire autrement Wout Van Aert dans ce début de saison. Le champion du monde a longtemps hésité avant de prendre le départ de cette seconde étape de la coupe du monde, à Iowa City. La faute à un orteil fracturé mercredi, à l'occasion de la première manche, à Las Vegas, suite à une chute dans les escaliers. Une chute qui ne l'avait pas empêché de s'imposer largement.

Bien qu'ayant fait le transfert jusque l'Iowa en fauteuil roulant, le jeune coureur belge a finalement pris le départ. Il ne s'est montré en aucun cas déstabilisé par le départ rapide des Telenet-Fidea, ni même par le problème mécanique qui lui a fait perdre énormément de temps sur ces rivaux. Qu'importent également les nombreuses zones où il a dû courir à côté de son vélo, en dépit de sa fracture qui a dû légèrement l'handicaper. En ce mois de septembre, Wout Van Aert domine (déjà) la planète cyclo-cross. Le jeune homme de 22 ans s'impose avec 38 secondes d'avance sur Kevin Pauwels, de dix ans son aîné. 

"Je n'ai pas trop souffert de ma blessure mais plutôt de la chaleur", a confié après l'arrivée celui qui est originaire d'Herentals en Belgique : "je n'ai pas encore perdu depuis que je cours aux Etats-Unis. Je me sens bien ici. Il y a une ambiance fantastique. Les fans ont du respect pour tous les coureurs". Le premier Français est Steve Chainel, douzième.

Chez les dames, la Française Caroline Mani se classe deuxième, derrière la championne des Etats-Unis Katie Compton. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.