Le Tour de France femmes reprend la route en 2022 sur France Télévisions

France Télévisions diffusera le Tour de France Femmes de 2022 à 2025.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Tour de France sera féminin et masculin à partir de 2022. (MATHIEU MENARD / HANS LUCAS via AFP)

C'est enfin leur Tour. Après les hommes, les femmes pourront à leur tour sillonner les routes de France, à partir de 2022. Une décision historique, puisque la Grande boucle féminine a été supprimée en 2009. Après sept années de La Course by Le Tour, ASO, l'organisateur, a annoncé, jeudi 17 juin, un accord de diffusion avec France Télévisions, diffuseur du Tour de France.

L'accord porte sur quatre ans : "Cet accord qui prévoit la diffusion chaque jour des étapes en direct sur les chaînes gratuites et les plateformes digitales de France Télévisions, couvrira les éditions 2022, 2023, 2024 et 2025 de la course. Comme pour le Tour de France, France Télévisions aura en charge la production du signal international", explique l'organisation.

Le Tour féminin succèdera à celui des hommes le 24 juillet 2022 et durera une semaine. Pour l'instant, le détail du parcours n'est pas encore connu : il sera révélé en même temps que le parcours du Tour masculin en octobre prochain.

Le Tour féminin, un parcours semé d'embûches

La Grande boucle féminine n'a pas toujours eu un destin très heureux. En 1955, les femmes gagnent le droit de faire le Tour de France, en cinq étapes. Mais cet événement ne durera pas longtemps et disparaîtra, sous les regards moqueurs et accusateurs de certains fans du cyclisme. "Le bon sens a triomphé. (…) Elles devront se contenter des épreuves existantes et du cyclotourisme, ce qui correspond beaucoup plus à leurs possibilités musculaires", se réjouissait le journal l'Equipe en 1957.

Mais cet événement féminin revient sur le devant de la scène dans les années  1980, à la demande du codirecteur du Tour de France, Félix Lévitan. En 1984, les femmes pédalent sur l'ensemble des étapes choisies pour les hommes, en "lever de rideau". L'âge d'or du cyclisme féminin arrive dans ces années-là. Une image symbolise cet avènement : celle de Marianne Martin et Laurent Fignon, tous deux maillots jaunes en 1984, brandissant leur trophée, sur les Champs-Elysées, aux côtés d'un Jacques Chirac et d'un Laurent Fabius, conquis. 

Laurent Fignon et Marianne Martin en 1984. (FILES)

De nouveaux visages apparaissent, comme ceux de Jeannie Longo, ou encore Maria Canins. Les deux coureuses vont se livrer une bataille sans merci sur les routes de France, puisque, en six éditions, la Française va remporter trois fois le maillot jaune contre deux pour l'Italienne.

Pour autant, toutes les bonnes choses ont une fin et la Grande boucle féminine s'arrête en 1989, pour des raisons économiques. Plusieurs tentatives sont faites par la suite pour mettre en place une compétition féminine, avec le Tour du C.E.E, puis de la Grande boucle internationale. De 2006 à 2016, la Route de France féminine s'implante mais souffre d'une médiatisation insuffisante et de conflits avec l'UCI. Revoilà les femmes sur le devant de la scène en 2022. L'occasion parfaite d'écrire une nouvelle page de l'histoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.