Cyclisme : Arnaud Démare, un quatrième sacre aux championnats de France pour l'histoire ?

Dimanche, Arnaud Démare pourrait devenir champion de France pour la quatrième fois de sa carrière, ce qui en ferait le co-recordman en la matière avec Jean Stablinski.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Arnaud Démare après sa victoire sur la 12e étape du Giro, le 12 mai 2022. (LUCA BETTINI / AFP)

À une semaine du Tour de France, les championnats de France de course sur route ne passionnent pas forcément les foules. D'autant plus lorsque le parcours préfigure une arrivée au sprint massif comme la boucle tracée dans Cholet (12 tours de 20 km) ce dimanche. Pourtant, si les 240 kilomètres de course ne s'annoncent pas riches en rebondissements, leur issue pourrait être historique. Et pour cause : grand favori, Arnaud Démare pourrait être sacré une quatrième fois, ce qui serait un record.

"Forcément, ces petits records écrivent l'histoire du vélo, c'est une motivation supplémentaire."

Arnaud Démare

Jusqu'ici, un seul homme a réussi à s'emparer quatre fois du maillot tricolore de champion national : Jean Stablinski, à une toute autre époque. Le Lillois régnait sur l'Hexagone au début des années 1960, avec quatre titres en cinq ans (1960, 1962, 1963, 1964). Arnaud Démare, lui, a pris plus de temps pour s'emparer du maillot bleu blanc rouge. Sa première victoire remonte à 2014, suivie de 2017 et 2020. La logique des chiffres voudrait donc que la prochaine soit en 2023. Sauf que non.

Autour de Cholet, tous les voyants sont en effet au vert pour le sprinteur de la Groupama-FDJ, qui pourra profiter de la domination numérique écrasante de son équipe, et de l'expérience de son directeur sportif Marc Madiot, qui fait chaque année de ce titre une priorité collective. Et bonne nouvelle pour lui : son coureur de 30 ans est en pleine bourre.

Des rivaux absents

Fort de ses trois victoires d'étapes sur le Giro, qui portent son total à 87 bouquets en carrière, Arnaud Démare est même devenu le Français le plus titré en Italie avec huit succès. Il devance, excusez du peu, Jacques Anquetil et Bernard Hinault (six étapes chacun). Il arrive donc avec plein de confiance à Cholet, après avoir levé de nouveau les bras entre temps sur la Route d'Occitanie.

Ajoutez à cela un parcours taillé pour ses qualités, et l'issue de la course semble connue d'avance. D'autant plus que ses deux principaux adversaires sont absents : Christophe Laporte (Jumbo) n'a pas fait le déplacement, et son éternel rival Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) se remet d'une blessure. Bryan Coquard (Cofidis) sera l'outsider numéro un de Démare, qui se méfiera aussi da la vitesse de Florian Sénéchal (Quick-Step) et Anthony Turgis (TotalEnergies). Mais aussi des jeunes sprinteurs, à l'image de son coéquipier Paul Penhoet.

Toutes les planètes semblent donc alignées pour voir Arnaud Démare poursuivre sa moisson de victoires, et asseoir un peu plus sa place au panthéon du cyclisme français en égalant Stablinski. Ce qui serait une juste récompense pour l'un des cyclistes tricolores les plus victorieux de sa génération, mais paradoxalement moins reconnu que ses pairs par le grand public. Peut-être à cause de ses absences répétées sur le Tour, où il n'a plus levé les bras depuis 2018. Ce qui ne changera pas cette saison, puisque Démare ne prendra pas le départ de la Grande Boucle cet été non plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.