Thomas en favori, la Movistar en embuscade, Gaudu et Martin leaders des Tricolores... Ce qu'il faut savoir sur le Critérium du Dauphiné 2021

A un mois du Tour de France, plusieurs prétendants se retrouvent sur le Critérium du Dauphiné.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Geraint Thomas (Ineos-Grenadiers) (LAURENT SANSON / LS MEDIANORD)

Alors que le Giro 2021 vit sa dernière journée, les regards se tournent déjà vers le Tour de France. D'ici le 26 juin, chaque course par étapes va servir de révélateur plus ou moins pertinent sur la forme des favoris de la Grand Boucle. Avec ses huit étapes variées, le Critérium du Dauphiné n'y échappe représente la traditionnelle répétition de la Grande Boucle. 

Retour à huit étapes aux profils divers

Après une édition 2020 raccourcie à cinq jours, Covid-19 oblige, les coureurs ont droit cette année à un menu complet. Les sprinteurs devront être résistants pour s'offrir des arrivées massives (à Issoire pour la 1re étape, Saint-Haon-Le-Vieux et ses trois derniers kilomètres à 4% pour la 3e), des journées pour les puncheurs les plus costauds (à Saugues lors de la 2e étape et Saint-Vallier sur la 5e) puis une explication entre grimpeurs. Le tryptique alpestre des derniers jours promet du grand spectacle. Le contre-la-montre individuel, limité à 16,4 kilomètres lors de la 4e étape, ne devrait pas permettre de creuser des écarts conséquents d'ici ce final si attendu. 

Des beaux cols au programme

Les favoris commenceront leur explication sur les pentes du col de Porte (7,7 kilomètres à 6,5% de moyenne et un passage à plus de 9%), suivi de de la côte de la Frette et d'une montée finale vers le Sappey-en-Chartreuse (dont un passage à 10%), lors de la 6e étape. Direction La Plagne dès le lendemain avec l'ascension du Col du Pré (13 kilomètres à plus de 7% de moyenne, dont 4 à plus de 9%), du Cormet de Rosemand puis les 17 kilomètres de montée jusqu'à la station de ski savoyarde. Enfin, les coureurs auront une dernière chance avec la 8e étape vers Les Gets. Là encore, de quoi manger dans les assiettes avec le Col de la Colombière et surtout celui de Joux Plane (11,8 kilomètres à 8,5% de moyenne), deuxième ascension hors catégorie après La Plagne. 

Les Ineos-Grenadiers favoris, du monde en embuscade 

Pour affronter ce final, du beau monde à commencer par la délégation d'Ineos-Grenadiers. Egan Bernal sur le Tour d'Italie, Geraint Thomas, Tao Geoghegan et Richie Porte représenteront la formation britannique sur le Dauphiné. Thomas, récent vainqueur du Tour de Romandie, apparaît comme le favori du Critérium. Avec Enric Mas, Miguel Angel Lopes et Alejandro Valverde alignés, la Movistar a elle aussi son armada. Du côté de la Jumbo-Visma, Sepp Kuss et Steven Kruijswijk seront à l'affût. Nairo Quintana (Arkea-Samsic) et Alexei Lutsenko (Astana) sont également des prétendants sérieux.

Du côté des Français, Groupama-FDJ aligne son duo David Gaudu-Valentin Madouas. Warren Barguil (Arkea-Samsic) et Guillaume Martin (Cofidis) sont également de la partie. Sans prétention au général, Florian Sénéchal (Deceuninck-QuickStep) ira chasser une victoire d'étape. 

Masque obligatoire et rassemblements limités pour le public 

Les consignes sont claires pour les spectateurs du Critérium du Dauphiné. Ils devront respecter deux mètres de distance avec les coureurs. Photos et autographes sont proscrits, les masques obligatoires. Dans les villes-étapes, les zones destinées au public seront limitées en nombre de places selon la superficie (avec une limite de 4m2 par personne). Sur le bord des routes, les spectateurs pourront être debouts et masqués par groupes de dix maximum. Et avec là encore, des distances à respecter vis-à-vis des coureurs. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Critérium du Dauphiné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.