Dauphiné : leader du classement général, Primoz Roglic, abandonne après avoir chuté, Pinot leader

Pris dans une chute hier, Primoz Roglic (Jumbo-Visma), leader du classement général du critérium du Dauphiné, ne sera pas au départ de la dernière étape autour de Megève. À deux semaines du début du Tour de France, dont il est le grandissime favori, le Slovène ne souhaite prendre aucun risque. Il laisse donc sa tunique jaune au Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), en passe de remporter sa première course World Tour d'une semaine.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Primoz Roglic est éraflé sur tout le flanc gauche. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Le jeu de poker menteur continue sur les routes du Dauphiné. A chaque jour son abandon et ses circonstances. Aperçu sur un vélo en pleine ascension alors qu'il venait de jeter l'éponge au départ d'Ugine samedi matin suite à des problèmes de dos, Egan Bernal (Ineos) avait jeté le trouble sur ses motivations réelles et sa capitulation devant la domination des Jumbo-Visma. Ce dimanche, c'est au tour du leader Primoz Roglic de renoncer au lendemain d'une chute. Même cabossé, le Slovène avait pu finir la 4e étape sans encombre. Touché à de multiples endroits, il avait toutefois été aperçu en boitant pour monter sur le podium.

Dans l'équipe néerlandaise, on prenait cette chute très au sérieux. "L'évolution de ses blessures déterminera les plans pour les courses à venir", avait commenté l'état-major des Jumbo, dont une autre tête d'affiche, le Néerlandais Steven Kruijswijk, avait lui aussi abandonné samedi sur chute. A deux semaines du départ du Tour, on n'a voulu prendre aucun risque alors que Roglic fait désormais figure de grand favori.

Pinot en jaune

Une fois n'est pas coutume, le malheur des Jumbo fait le bonheur de Thibaut Pinot, souvent touché par les pépins dans le passé. Voilà le Franc-Comtois en tête du classement général au matin de la dernière étape. Il ne dispose toutefois que d'une dizaine de secondes d'avance sur un autre Français, Guillaume Martin, et douze sur l'Espagnol Mikel Landa et le Colombien Daniel Martinez. Souvent esseulé derrière le train jaune des Néerlandais cette semaine, Pinot devra surveiller ses arrières pour succéder à Christophe Moreau, dernier tricolore à s'être imposé sur le Critérium du Dauphiné en 2007.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Critérium du Dauphiné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.