Critérium du Dauphiné : Lennard Kämna remporte la 4e étape, Alaphilippe frustré

Parti dans l’échappée, Lennard Kämna (Bora-Hansgrohe) a remporté ce samedi la 4e étape du Critérium du Dauphiné, entre Ugine et Megève. Au terme d’une étape marquée par les abandons d’Egan Bernal, de Steven Kruijswijk et d’Emanuel Buchmann, Primoz Roglic reste leader du classement général avec 14 secondes d'avance sur Thibaut Pinot.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La joie de Kämna, vainqueur solitaire à Megève. (EDDY LEMAISTRE / POOL)

Dans le final, tous les regards étaient tournés vers l'épouvantail Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), mais le Français n'a pas réussi à conclure ce samedi à Megève, lors de la 4e étape du Critérium du Dauphiné. Marqué à la culotte et contraint à prendre en chasse les fuyards, Alaphilippe a dû se contenter de la 3e place sur la ligne d'arrivée. Il attendra encore pour débloquer son compteur de victoires en 2020.

Lennard Kämna (Bora-Hansgrohe), lui, en a tout simplement profité pour remporter son tout premier succès professionnel. Parti de loin dans la dernière difficulté, l'Allemand a contré Kenny Elissonde (Trek-Segafredo) et David de La Cruz (UAE) et s'est envolé pour coiffer tous ses compagnons d'échappée avec une marge conséquente de 41 secondes.

Le groupe des favoris a franchi la ligne trois minutes plus tard, sans se départager. Plus rapide au sprint que les autres, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)  n'a pas réussi à créer de cassures. S'il a chuté sur le flanc gauche après 82 km de course, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve la première place au classement général avec 14 secondes d'avance.

Abandons en pagaille

Avant même son départ, cette étape aura fait des dégâts. Septième du général, Egan Bernal (Ineos) ne s'est tout simplement pas présenté à la signature puis sur la ligne à Ugine, avant de déclarer forfait, prétextant une douleur au dos. D'après L'Equipe, il s'agirait en fait d'un choix de sa formation, préférant éviter que son leader sur le prochain Tour de France ne s'épuise en vain ce week-end. Ce dernier avait montré des signes de faiblesse la veille en franchissant la ligne dernier du groupe des favoris. Le Colombien aurait été aperçu en séance d'entraînement individuel sur des tracés parallèles à l'étape du jour.

A posteriori, on peut se dire que la prudence d'Ineos n'était pas une mauvaise idée. Une pluie d'abandons a émaillé la course. Victimes d'une chute dans la descente du col de Plan-Bois, Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) et Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma) ont été contraints à quitter la route du Dauphiné, suscitant l'inquiétude à deux semaines du départ du Tour de France. Une luxation de l'épaule est suspectée dans le cas de Kruijswijk. Pour Buchmann, de sérieuses brûlures l'ont conduit tout droit à l'hôpital. Respectivement 3e et 4e de la dernière Grande Boucle, les deux hommes pourraient ne pas être au rendez-vous à Nice, le 29 août prochain.

Avec les abandons de Bernal et de Buchmann, la hiérarchie du Top 10 du classement général a bougé. Guillaume Martin (Cofidis) a notamment récupéré la troisième place, à 24 secondes du leader. Pourtant, le coureur français a fait partie des favoris sévèrement bousculés dans la montée de Bisanne, l'avant-dernière difficulté du jour. Le groupe des favoris ne comptait que 8 unités à 1.5km du sommet du col hors-catégorie : Roglic, Dumoulin, Kuss, Pinot, Landa, Sivakov, Quintana et Martinez. Tout le monde a finalement réussi à recoller dans la descente.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Critérium du Dauphiné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.